Le Canada dans la francophonie

TRIBUNE / L'Association francophone pour le savoir se penchait cette semaine sur cette question, dans le cadre de son 85e congrès annuel. Frédéric Bouchard est président de l'ACFAS et Josée Simard est maître de français à l'UQAC.
(Josée Simard) - L'Organisation internationale de la francophonie stipule que le français est la cinquième langue la plus parlée au monde avec 274 millions de locuteurs répartis sur les cinq continents. 
Au Canada, selon le Centre de la francophonie des Amériques, les francophones représentent environ 23 % de la population. Toutefois, près de 10 millions de Canadiens, soit 30 % de la population du pays, savent parler français. En dehors du Québec, les francophones forment 4,5 % de la population. Selon Statistique Canada, environ le tiers des jeunes anglophones du pays terminent leur secondaire avec une connaissance du français estimée bonne ou très bonne.
promouvoir le bilinguisme
En 1971, le programme de bourses d'été de langues (Programme Explore) a été créé afin de donner aux étudiants la possibilité de parfaire leur connaissance de l'une des deux langues officielles du Canada et de la culture rattachée à cette langue. Ce programme est l'une des initiatives du gouvernement canadien, après l'adoption de la Loi sur les langues officielles, pour promouvoir l'apprentissage du français et de l'anglais. 
Diverses raisons d'apprendre le français
Les jeunes Canadiens anglophones ont diverses raisons de vouloir apprendre le français. Certains diront qu'ils apprennent le français parce que, selon eux, avoir une bonne connaissance des deux langues officielles du pays favorise les échanges et le dialogue. D'autres voient dans le fait de parler deux langues l'occasion de décrocher un meilleur emploi. Ceux qui se destinent à l'enseignement désirent apprendre le français afin de l'enseigner dans les différentes écoles des provinces canadiennes. Quelques jeunes Canadiens prétendent également qu'apprendre et parler une seule langue ne suffit pas et qu'on ne peut affirmer connaître réellement une culture si on ne parle pas sa langue. Certains l'apprennent pour voyager alors que d'autres, qui ont une idée plus romantique de la langue, affirment tout simplement que le français est la langue de l'amour...
L'immersion
Un moyen efficace d'apprendre une langue est certes l'immersion linguistique. En effet, être exposé à la langue cible pendant un certain temps permet de s'imprégner de la culture, de l'histoire et de la manière de penser de ceux qui la parlent. 
Francophone à 99 %, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean offre un environnement immersif de premier choix à ceux et celles qui souhaitent apprendre le français ou en parfaire leur connaissance. C'est pourquoi, chaque année, près de 500 étudiants canadiens adoptent notre région. Ils suivent des cours de français langue seconde à l'École de langue française et de culture québécoise de l'Université du Québec à Chicoutimi. L'UQAC sera d'ailleurs l'hôte de la 5e édition de l'Université d'été sur la francophonie des Amériques, du 5 au 11 juin 2017, en collaboration avec le Centre de la francophonie des Amériques et l'Université de Moncton. 
La plupart des étudiants qui viennent dans notre région pour apprendre le français habitent dans des familles-hôtes. Ce mode d'hébergement, combiné à des activités culturelles et à des cours de français de haute qualité, représente certes un moyen efficace d'aider les jeunes Canadiennes et Canadiens à apprécier davantage la culture francophone. Il va sans dire que ces étudiants deviennent par la suite de fidèles ambassadeurs de notre région partout au Canada et nous ne pouvons qu'être fiers de contribuer ainsi à l'enrichissement de la francophonie.