Un combattant du groupe armé État islamique

Idéologie défensive

TRIBUNE / Les actes terroristes sont de plus en plus fréquents sur la planète. En quoi la religion en est-elle la cause ? La laïcité est-elle susceptible de remédier à ce problème ? Sébastien Lévesque est professeur de philosophie au Cégep de Jonquière et Josée Séguin est consultante indépendante pour l'entreprise Zone N.
Josée Séguin est consultante indépendante pour l'entreprise Zone N
OPINION / Nous le savons, les attentats dont nous sommes témoins constituent une agression contre les valeurs de liberté que porte l'Occident.
La mondialisation a aussi fait son travail de domination pour élire le système capitaliste en suprématie incontestable. Le phénomène des kamikazes prend naissance dans ce mouvement mondialisé qui induit des pertes de repères sociales où la soumission obligée pousse la colère jusqu'à la construction d'une idéologie défensive qu'ont adoptée les États islamiques. Une idéologie défensive se met en place par le transfert d'une stratégie défensive d'un collectif afin de contrer une menace d'effondrement qui est psychique à la base.
Les mouvements de population par millions ne sont pas étrangers à cette implosion de l'idéologie qui rend de nombreux pays invivables en raison des droits de l'homme bafoués et des conditions de vie immondes. Une idéologie défensive s'organise par un groupe qui partage les mêmes souffrances et qui perçoit les mêmes menaces. Cela peut autant s'organiser dans un collectif de travail, dans un parti politique, dans une municipalité, un groupe d'amis, par une mafia ou dans un État.
Le phénomène fonctionne par des conduites belliqueuses dressées contre ce qui est considéré responsable de son affliction. Afin de contrer la menace et créer un exutoire au désespoir, les membres de l'idéologie défensive vont décharger leurs affects négatifs sur un bouc émissaire qui ne partage pas la même vision. En effet, celui qui ne souscrit pas à l'idéologie défensive est, à lui seul, par son comportement de retrait, une menace pour le groupe.
C'est parce qu'ils partagent la discipline impliquée par l'idéologie qu'ils se reconnaissent entre eux comme membres du même collectif et qu'ils peuvent survivre. Il devient difficile de voir clair quand l'idéologie défensive est bien formée et tisse ses membres serrés, car l'exutoire que forment ses actions cache ses intentions. Il est presque impossible aussi de pénétrer un groupe sous une idéologie défensive, car la loi du silence qui les régit, telles des mafias, les rend intransigeants.
Dans le cas de l'État islamique, les violences dirigées vers les valeurs occidentales sont dues en partie à la prééminence des valeurs masculines traditionnelles qui portent à son paroxysme les actions viriles et s'autorisent à détruire la paix sociale, soumettent les femmes et rejettent la liberté individuelle que porte l'Occident. Selon leurs paramètres idéologiques, les raisons évoquées sont légitimes, car elles sont une réponse fondamentale de survie à leur désintégration, à l'effondrement et à la soumission qu'impliquent le système capitaliste et les guerres de ressource.
Rappelons-le, en période de guerre, plus les conditions des hommes se durcissent, plus les positions se rigidifient et poussent les attitudes viriles jusqu'à la caricature. Les valeurs de coopération, de diplomatie, de bienveillance, d'écoute et de confiance qui sont en majorité des valeurs féminines seront occultées de l'espace public pour faire place à l'agressivité, à l'action, à la performance et au pouvoir, des valeurs principalement masculines sur lesquelles les sociétés dominantes sont en majorité constituées. Ces stratégies défensives ont les inconvénients qu'on témoigne dans les attentats ou toutes les manifestations de groupes extrêmes et intransigeants, mais elles ont en contrepartie une valeur fonctionnelle fondamentale de survie.
En raison de la limite des ressources de la Terre qui se situe actuellement en terrain insoutenable, les tensions s'aggravent partout. Un grand travail de conscientisation planétaire politique est à venir et sera même obligé par la fatalité du destin des hommes et des femmes, citoyens et citoyennes d'un seul et même habitat : la planète Terre. L'ordre du jour devra obligatoirement inclure un répertoire de valeurs humaines afin de reconnaître toutes les civilisations et d'y inclure l'impératif de la décroissance.