Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
À l’instar d’autres éditeurs québécois et canadiens, les médias membres des Coops de l’information lancent aujourd’hui un nouvel appel au gouvernement de Justin Trudeau.
À l’instar d’autres éditeurs québécois et canadiens, les médias membres des Coops de l’information lancent aujourd’hui un nouvel appel au gouvernement de Justin Trudeau.

M. Trudeau, il est urgent d’agir

Les Coops de l’information
Le Droit, Le Nouvelliste, Le Quotidien, Le Soleil, La Tribune, La Voix de l’Est
Article réservé aux abonnés
À l’instar d’autres éditeurs québécois et canadiens, les médias membres des Coops de l’information lancent aujourd’hui un nouvel appel au gouvernement fédéral, afin qu’il légifère pour forcer les géants du numérique à verser à tous les médias d’information des redevances justes pour l’utilisation de leurs contenus.

Depuis plusieurs mois, le premier ministre, Justin Trudeau, et le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, ont répété leur intention de déposer un projet de loi en ce sens, qui obligerait notamment Facebook et Google à négocier avec les éditeurs. Or, à la veille de la pause parlementaire de  l‘été et malgré la possibilité d’élections générales à l’automne, rien n’a été fait en ce sens. Le Canada risque de rater un rendez-vous important.

Chaque mois qui passe met en péril la survie de médias d’information – locaux, régionaux, nationaux – qui souffrent de la situation quasi-monopolistique des géants du web. Les deux plus grands s’accaparent environ 80 % des revenus publicitaires en ligne.

D’autres pays, dont l’Australie, ont pourtant démontré qu’il était possible d’agir. Avec le soutien de tous les partis, le parlement a adopté une législation exigeant que les géants négocient avec les médias d’information. Cela a donné lieu à des ententes qui prévoit le versement de redevances importantes pour les propriétaires de médias.

Les Coops de l’information font partie d’un groupe de 14 médias canadiens qui ont récemment conclu une entente avec Facebook afin de mener des tests pour améliorer l’écosystème de nouvelles sur la plateforme. Cette entente de partenariat, assortie de redevances, répond à notre désir de mieux monétiser nos contenus dans l’environnement numérique. Elle est conforme à notre plan d’affaires et de développement, qui inclut aussi l’abonnement numérique.

Nous demeurons néanmoins solidaires des autres médias qui réclament du gouvernement une législation pour permettre à tous, de toutes tailles, de négocier avec les géants du web. C’est pourquoi nous réitérons avec insistance notre demande pour un encadrement réglementaire qui mettrait fin au déséquilibre important qui s’est installé. 

Les médias que nous représentons ne réclament pas de nouveaux fonds publics, de nouvelles taxes ou de nouveaux frais. Tout comme les autres médias québécois et canadiens qui militent en faveur d’une loi, nous réclamons une approche qui privilégie une meilleure répartition des revenus, seul moyen d’assurer le maintien d’une presse d’information forte, dynamique, qui contribue chaque jour à la santé de notre démocratie.

M. Trudeau, il est vraiment urgent d’agir.