Josée Néron
Josée Néron

L’image de Saguenay

COURRIER / À un an des prochaines élections, [la mairesse de Saguenay] Josée Néron vient d’annoncer qu’elle allait utiliser 59 000 $ de fonds publics afin de revamper l’image de Saguenay. Bien que l’idée ne soit pas totalement dénudée de sens, il reste que le moment choisi pour entamer une telle procédure est totalement inapproprié... à moins d’y voir un avantage électoraliste.

Dans moins d’un an, Josée Néron, qui a confirmé récemment sa candidature aux prochaines élections municipales, fera comme en 2017, à défaut de réel contenu, une campagne d’image afin de faire oublier le bilan catastrophique de son dernier mandat.

Les finances des partis politiques municipaux ne permettant pas d’obtenir de telles études sur l’image de marque, Mme Néron a donc eu l’idée d’utiliser les fonds publics pour parvenir à ses fins et mousser ainsi son image.

Or, qu’adviendra-t-il si le prochain conseil de ville n’adhère pas aux visions de Josée Néron sur l’image de marque? Il faudra alors tout recommencer. C’est pourquoi habituellement, ce processus, tout comme la planification stratégique d’une ville, s’effectue en début de mandat.

Je demande donc à Mme Néron ainsi qu’au conseil exécutif d’écouter la population qui a manifesté avec raison une forte opposition à cette dépense aux allures électoralistes. Saura-t-elle écouter le gros bon sens? Parions que comme d’habitude, elle n’en fera qu’à sa tête.

Dominic Gagnon

Chef de l’Alliance Saguenay