Les néons, qu'ossa donne?

C'est l'histoire d'un gars qui avait prévu d'aller faire poser un néon sur son camion, en plus d'un bel aileron. On va l'appeler Steve.
Donc ce matin-là, Steve s'est dépêché pour aller porter ses deux enfants à la garderie et voilà qu'il a appris que sa gardienne était en grève. Bien pompé, Steve a pété une coche au conjoint de sa gardienne qui lui a dit ensuite que pourtant, sa blonde avait bien pris le soin d'avertir tous les parents la semaine passée. Steve a quand même fini par se défâcher un peu, bien que là, il était obligé d'aller faire poser son néon et son aileron avec ses deux enfants.
C'est donc couvert de honte que Steve est arrivé au garage avec ses deux enfants. Mais heureusement, le gars qui s'occupait de poser ses affaires a été très gentil. Au lieu de lui faire un commentaire du genre «ouais, c'est spécial d'amener tes enfants avec toi ici», il lui a dit quelque chose comme «hey les enfants, faites juste attention de ne pas vous faire mal et je vais vous montrer comment on place ça sur une auto». Sérieusement, le gars a dû faire du théâtre quand il était plus jeune parce que c'était super réaliste son affaire. Il avait vraiment l'air d'être content de montrer ça aux enfants.
Comme Steve se doutait bien que le gars du garage était gentil avec les enfants juste parce qu'il faisait son travail, le père a décidé de prendre la situation en mains. «Là, les enfants, tassez-vous. Papa a pas envie que vous faisiez des grafignes sur son pick-up. Allez jouer sur le parking en avant pis faites attention au boulevard.»
Le gars du garage s'est retourné et lui a dit: «Non, non monsieur, ils peuvent rester ici vos enfants, en autant qu'ils fassent attention de ne pas se faire mal. Avec toutes les machines qu'il y a ici, on n'est jamais trop prudent.» Là, Steve a ri un bon coup, mais vraiment. «Mon ami, je sais que tu veux être ben gentil, mais déjà que je suis dans la marde parce que ma gardienne a décidé de partir en grève, t'as pas à payer pour ça toi aussi, qu'il a lancé virilement. Pis mes enfants, je les connais, ils vont finir par briser mon char à force de tourner autour.»
Steve pensait alors bien faire, mais le gars du garage a comme eu l'air d'être irrité. Il a posé sur une petite table le tournevis qu'il avait dans les mains et il lui a dit: «Monsieur, je vais vous dire que je suis ben chanceux de travailler en ce moment. J'ai plein de chums en ce moment qui sont en lock-out depuis un an et demi et je suis certain qu'ils seraient bien contents de retourner travailler. Votre gardienne pis ses autres collègues, elles ont le droit aussi de vouloir améliorer leur situation.»
La réaction du gars a tellement surpris Steve que sur le coup, il est parti à rire. Il était certain que le gars du garage niaisait, mais après quelques secondes, il a bien vu que le gars était sérieux. «Ben oui, mais c'est pas pantoute la même affaire, que Steve a dit. Vous autres, les gars de garage, vous travaillez fort. Vous levez des grosses pièces, vous faites une job salissante pis c'est quand même vous autres qui réparez ce qu'on a de plus précieux, nos chars.»
Le gars a pris une grande respiration et n'a rien répondu. Il a recommencé à travailler sur la camionnette et Steve le regardait faire en se disant que lui, il connaissait ça.
Un de mécaniciens est entré dans le garage et après avoir jeté un coup d'oeil rapide sur le véhicule, il a demandé à Steve si c'était ses enfants qui jouaient dans le stationnement dehors. Un peu gêné par la situation, Steve a fini par répondre du bout des lèvres que oui. «Ben vous êtes chanceux de pouvoir passer du temps comme ça avec vos enfants. Moi, vu que je travaillais aujourd'hui, pis comme notre gardienne allait à un rassemblement aujourd'hui, c'est ma mère qui est chanceuse.»
Le lendemain, les enfants de Steve étaient vraiment contents de retourner à la garderie. Leur gardienne les a même pris dans ses bras quand ils sont arrivés. Quant à Steve, lui, il s'est pris une journée de congé parce qu'il était encore bien brûlé de la veille.
Mais il était bien fier de son néon et de son aileron.