Les boomers rechargeables

Chers nous… les boomers rechargeables, les «nouveaux aînés»,Nous sommes devenus des «aînés» du jour au lendemain. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi c’était un choc, je n’ai pas vu venir ça du tout !

Nous sommes jeunes dans nos têtes et dans nos cœurs ! Nous sommes les plus jeunes des vieux... des baby boomers qui ont de l’énergie en masse ! On joue avec nos petits-enfants, on apprend de nouvelles langues, on suit des cours de Zumba, on voyage (ben moins là, n’est-ce pas ?) et quand on a moins d’énergie, on fait une petite sieste «power nap» et nos batteries sont rechargées ! On est un groupe à part, non ? Pourquoi pas nous appeler les «boomers rechargeables»?

Chez nous, ça roule, notre moral est bon à Yvon et à moi. Yvon fait 25 minutes de marche rapide dans la maison, tous les jours. On vit dans un 4 ½ alors il fait souvent le tour ! Moi je marche aussi, je m’arrête devant toutes les fenêtres et je fais des exercices d’aérobie. Je n’avais jamais réalisé qu’on pouvait me voir, l’autre jour, ma voisine m’a fait un “bye bye”! On garde le contact comme on peut!

Cette crise a apporté un phénomène assez spécial qu’on apprécie beaucoup: on se sent plus connectés que jamais avec notre monde, étonnamment. On voit nos enfants et nos petits-enfants comme jamais. Tous les dimanches matins, on a une rencontre familiale sur Zoom: les grands, les moyens, les petits, tout le monde est là. On fait un tour de table et chacun parle. On a aussi plein de nouveaux groupes de discussion en famille, les plus jeunes enfants cuisinent des biscuits, d’autres font de mini-spectacles d’harmonica ou de danse et... les filles adorent se déguiser. Elles nous parlent avec des filtres de pizza dans le visage ou de sorcières. En revanche, on leur envoie des images de nous, déformés en crapaud pour leur faire rire ou dégueuler. On ne s’ennuie pas !

Pour sa part, Yvon, un grand lecteur depuis toujours, aime relire “ses vieux classiques”, des livres qu’il adore comme Cent ans de solitude (Gabriel García Márquez), Bonheur d’occasion (Gabrielle Roy) ou L’énigme du retour (Dany Laferrière).

Nous sommes aussi devenus des experts en sudokus, on les fait tous les matins, en équipe ! Et à 11h on fait la technique Nadeau. (Je vous suggère d’aller sur Google pour trouver des vidéos de tutorats… vous allez rire, mais ça fonctionne). On le fait avec le plus vieux des petits-enfants, Antoine, 18 ans. Oui oui. Quand j’y pense, Yvon et moi, on a fait la Technique Nadeau un peu partout dans le monde: sur un balcon regardant le Taj Mahal, sur un bateau de croisière en face du Mont Fuji, et même en roulant dans l’orient Express (tout un exploit)) mais on ne l’avait jamais faite via Facetime ! Faut continuer d’évoluer !

Prenez soin de vous, je vous souhaite la santé! Pour ma part, je vais aller faire une petite sieste, histoire de me «recharger». J’ai très hâte de vous retrouver.

Judi Richards et Yvon Deschamps