Éthique et culture religieuse: réveillons-nous!

J'ai assisté à la soirée d'information sur le cours ECR (Éthique et Culture Religieuse) à Normandin. Il y avait environ 140 personnes. Plus la soirée avançait, plus je me demandais pourquoi la salle n'était pas pleine à craquer et qu'il n'y avait pas plus de professeurs, de directeurs, d'athées, de représentants de l'Église et des autres religions?
Nous avons eu l'exposé de Patrick Andries qui a analysé les manuels d'ECR et il a été très clair: le but est d'ébranler la suffisance identitaire de nos enfants! Ils exposeront leurs croyances religieuses en classe dans une «pseudo neutralité».n leur apprendra à argumenter les croyances de tous et chacun, ce qui les amènera inévitablement à semer le doute sur leur propre identité religieuse, donc, ce que nous (parents) enseignerons à nos enfants, sera systématiquement remis en question par nos propres enfants, et brimera notre liberté de conscience.
 
Le responsable du cours au sein du ministère de l'Éducation, Denis Watters, a déclaré à Radio-Canada, le 24 avril 2008: «Ce n'est pas un programme neutre, je le dis haut et fort: ce n'est pas un programme neutre». Pourtant, le ministère se fait un devoir de nous rassurer et de nous endormir!
Ensuite, ce fut Me Jean-Yves Côté qui nous a démontré toutes les erreurs légales commises par l'État. Car, si vous l'ignoriez, l'État a fait modifier l'article 41 de la Charte des droits du Québec afin d'imposer le cours ECR. Ils nous ont enlevé nos droits et libertés de conscience à nous parents et même aux enseignants obligés d'enseigner le cours et qui subissent de l'intimidation dans leur milieu de travail. L'État devient, par le fait même, le premier répondant auprès de nos propres enfants, en reléguant les parents, au second plan.
Le cours ECR de l'État ne fait pas que mettre des bâtons dans mes roues comme parent, il me prive de mon droit légitime d'être humain. L'État bafoue tout simplement mon propre héritage spirituel familial, qui se pratique déjà depuis plusieurs générations!
J'ose emprunter la célèbre phrase des Témoins de Jéhovah: Réveillons-Nous! Nous devons absolument nous mobiliser, car ce qui est en train de se passer est aberrant et inacceptable! L'école, c'est le prolongement des parents, pas de l'État! L'État est élu par le Peuple, il doit donc écouter le peuple et travailler avec le peuple. N'est-ce pas ce que nous appelons le VIVRE ENSEMBLE et la TOLÉRANCE? Nous sommes des millions de gens au Québec. Saviez-vous que 80% des parents inscrivaient leurs enfants au cours d'enseignement religieux? Saviez-vous que 72% de la population se considère judéo-chrétienne? Pourquoi une minorité se permet de décider pour nous tous? Ne sommes-nous pas dans un pays démocratique? Nous sommes tous des êtres humains précieux alors... reprenons nos droits.
Je vous invite à réagir en signant la pétition et les demandes d'exemption qui se trouvent sur le site internet de la CLE: www.coalition-cle.org.
Sonia Deschênes, une mère inquiète de Dolbeau-Mistassini