Vous pouvez compter sur nous

ÉDITORIAL / Qu’est-ce qui se passe au Saguenay–Lac-Saint-Jean avec le coronavirus et la pandémie de COVID-19 ? C’est dans vos médias locaux que vous trouvez la réponse. Depuis le début de la crise, Le Quotidien et Le Progrès travaillent à vous donner l’heure juste sur la situation en gardant le cap sur les faits, seulement les faits.

Votre quotidien régional, avec sa salle de plus de 25 artisans, vous fait le portrait en temps réel sur ses plateformes numériques (www.lequotidien.com, Dernière Heure et son application à télécharger dans App Store ou Google Play), et vous offre des compléments dans son édition papier.

Au début de la semaine dernière, il s’en trouvait plusieurs pour accuser les médias de trop en faire. Une semaine plus tard, la crise bien mesurée, notre couverture est jugée résolument utile et indispensable, et nous rappelle notre rôle au sein de la communauté régionale.

Au cours des cinquante dernières années, le Royaume a traversé de grandes épreuves, tels le glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney de 1971, le tremblement de terre de 1988, le déluge de 1996, des feux de forêt et des faits divers marquants, et cet épisode restera aussi marqué dans l’histoire.

Comme toutes les autres catastrophes, la crise de la COVID-19 fait appel à ce qu’il y a de meilleur en nous : notre force, notre résilience et notre solidarité. Des qualités avec lesquelles nos ancêtres ont défriché ces terres et ont bâti la région.

C’est dans la gravité de la situation que Le Quotidien et Le Progrès veulent s’inscrire. Avant de passer à l’histoire, nous voulons vous accompagner dans ce moment inquiétant dont l’issue est inconnue.

D’abord, notre santé. Rarement dans l’histoire le sort de chacun aura eu un impact sur la somme de ce que nous incarnons. Nous nous isolons pour être davantage ensemble.

Puis, notre famille, nos amis, nos concitoyens, notre travail et nos emplois. À voir la vitesse à laquelle certaines choses se déconstruisent, nous prenons conscience de l’ampleur du défi pour la suite des choses.

En attendant, nous nous croisons les doigts et faisons contre mauvaise fortune bon coeur.

Notre coopérative a procédé depuis mercredi dernier à la délocalisation de ses employés, d’abord pour assurer leur propre sécurité et se soumettre aux consignes de la santé publique. Puis, nous déployons tous nos efforts afin de demeurer votre véhicule d’information et de diffusion de vos messages en ces temps particuliers.

Ce moment présent démontre toute l’importance de votre Quotidien. Nous nous sentons privilégiés d’être au coeur de votre vie et d’écrire l’Histoire.

Que ce soit pour de l’information (418 690-8800) ou un abonnement, de petites annonces et de la publicité (418 545-4474), vous pouvez nous joindre.