Le maire de Saint-Fulgence, Gilbert Simard, véritable passionné de navigation, revient en force avec son projet visant l'implantation d'un circuit permettant de naviguer de l'embouchure du Saguenay, à Tadoussac, jusqu'aux confins du lac Saint-Jean, en passant par le lac Kénogami.

Naviguer du fjord au Lac

Le maire de Saint-Fulgence, Gilbert Simard, véritable passionné de navigation, revient en force avec son projet visant l'implantation d'un circuit permettant de naviguer de l'embouchure du Saguenay, à Tadoussac, jusqu'aux confins du lac Saint-Jean, en passant par le lac Kénogami. Un vieux rêve caressé par l'élu depuis fort longtemps déjà.
En coulisse, au cours des dernières années, ce dernier n'a pas ménagé ses efforts afin que son initiative se concrétise. Après avoir convaincu la MRC du Fjord d'appuyer son projet, après avoir obtenu l'appui du maire d'Alma, Marc Asselin, et après avoir fait des démarches jusqu'au Témiscamingue pour étudier des services de navettes similaires à celui qu'il espère voir mis en place dans la région, Gilbert Simard attend désormais des engagements de la part de Saguenay, de Promotion Saguenay et de la municipalité de Saint-Gédéon.
Le projet du maire de Saint-Fulgence est certes inusité: relier les principaux cours d'eau de la région via des navettes routières adaptées à cette fin pour transporter les embarcations. Il représente un pari qui est loin d'être gagné d'avance.
Mais le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte, sur son territoire, deux joyaux maritimes de réputation internationale: le fjord du Saguenay et le Piékouagami, en plus de lacs importants tel que le lac Kénogami. Le fait que ces trois principaux plans d'eau du Royaume ne communiquent pas directement entre eux constitue un frein au développement du tourisme nautique régional et prive la région de retombées économiques importantes.
La chance sourit aux audacieux, affirme le dicton populaire. Le projet caressé par Gilbert Simard ne manque pas d'audace. Un projet-pilote appuyé par les autorités municipales et par Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait peut-être se révéler bénéfique pour l'industrie touristique régionale et contribuer, qui sait, à attirer ici une nouvelle clientèle friande de nouveautés et de dépaysement...
Alors, pourquoi ne pas oser, pour une année ou deux, juste pour voir?
Vacances
Le mois de juillet rime avec vacances! L'an dernier, en cette colonne, à pareille date, nous invitions justement les citoyens d'ici et ceux d'ailleurs à profiter de l'occasion pour découvrir ou redécouvrir les attraits touristiques et les beautés des paysages du Saguenay-Lac-Saint-Jean. À l'époque, le prix du litre d'essence venait de connaître une hausse et l'économie régionale tardait à se relancer après un début d'année difficile. Comme quoi l'histoire a le don de se répéter, la situation est sensiblement la même aujourd'hui.
Alors, prenons quelques jours pour redécouvrir les attraits touristiques d'ici, en famille ou avec des amis de l'extérieur! Encore cette année, aux quatre coins du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les principaux attraits touristiques regorgent de nouveautés.
Achetons des produits locaux et prenons le temps de les savourer!
Les longues vacances du mois de juillet coïncident également avec les ballades sur les routes, la baignade, la pratique des sports nautiques. Chaque année, malheureusement, la saison estivale est marquée de son lot de tragédies dans l'eau ou qui surviennent sur le réseau routier.
Les statistiques démontrent d'ailleurs que c'est durant l'été, et non au cours de l'hiver, lorsque les conditions climatiques sont pourtant moins favorables, que survient le plus d'accidents mortels sur les routes du Québec...
À l'approche, pour plusieurs, des longs congés et des vacances de la construction l'occasion est belle pour rappeler aux Québécois, aux Saguenéens et aux Jeannois d'être prudents et respectueux sur les routes, et qu'il convient de porter des vestes de flottaison près des plans d'eau et lors des excursions nautiques en famille...
Sur ce, bon été et bonnes découvertes!