Philippe Couillard et sa conjointe

L'ère des bastions est révolue

ÉDITORIAL / Comme partout ailleurs au Québec, la CAQ a marché sur la région sans grande opposition, emportant avec elle deux forteresses péquistes qualifiées jusqu’ici d’imprenables ainsi qu’une circonscription détenue par les libéraux. Seuls Sylvain Gaudreault, dans Jonquière, et Philippe Couillard, dans Roberval, ont résisté à ce raz-de-marée que prédisaient les sondages.

La victoire de Philippe Couillard surprend peu, compte tenu de son statut de premier ministre sortant et l’absence d’adversaires susceptibles de livrer bataille à un chef de parti. 

Par contre, le triomphe de Sylvain Gaudreault étonne ; il va à contresens de toute logique. Et s’il n’existe qu’une explication, c’est que le député jonquiérois transcende au-delà de son parti, de son chef, de la souveraineté et de la vague caquiste. C’est l’homme qui l’a emporté, et celui-ci se retrouve désormais seul de son clan au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Reste à voir comment il abordera les quatre prochaines années dans cette inconfortable situation. Entend-il être l’un des éventuels piliers de la reconstruction du Parti québécois, une formation à l’agonie qui n’a même pas su faire élire son chef Jean-François Lisée ? Ça reste à voir, même si le siège de chef du PQ est désormais à sa portée. 

Quant à Philippe Couillard, les prochains jours nous diront ce qu’il entend faire de sa carrière politique, mais il semble déjà acquis qu’il abdiquera de son poste de chef du Parti libéral du Québec. 

Il est donc très probable qu’avant 2022, les électeurs de Jonquière et de Roberval soient à nouveau appelés aux urnes, une hypothèse qui pourrait mener, ultimement, à la mainmise pleine et entière de la région par la Coalition avenir Québec. 

L’ère des bastions souverainistes est désormais révolue. 

Maintenant qu’il est premier ministre du Québec, que réserve François Legault pour ses députés du Saguenay-Lac-Saint-Jean ? 

Trois candidats caquistes ont obtenu lundi soir leur clé pour l’Assemblée nationale : François Tremblay dans Dubuc, Andrée Laforest dans Chicoutimi et Éric Girard dans Lac-Saint-Jean. 

Malgré leur inexpérience en matière de politique provinciale, tous ont l’étoffe nécessaire pour occuper un rôle influent au sein de ce jeune gouvernement, et il leur appartient de s’illustrer auprès de leur chef afin de prendre la place qui leur revient. 

Éric Girard a été maire de Saint-Nazaire et vice-président de la Fédération régionale de l’Union des producteurs agricoles. Au lendemain de l’accord de libre-échange survenu entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, il possède les atouts nécessaires pour accompagner son chef dans le dossier de la gestion de l’offre. Les planètes ne pourraient être mieux alignées. 

Andrée Laforest a quant à elle une expérience notable auprès des familles, elle qui a fait carrière comme entrepreneure dans le monde de la petite enfance. Il serait peu surprenant que le premier ministre lui accorde des mandats dans ce domaine, surtout qu’elle a mis la main sur une circonscription qui appartenait au Parti québécois depuis 1973. 

Enfin, l’ancien conseiller municipal de Saguenay François Tremblay a été identifié comme futur membre du comité économique de François Legault, pendant la campagne. Par le biais de cette responsabilité, le nouveau député de Dubuc saura mettre en relief les besoins de sa région et défendre les intérêts de celle-ci au cours de ce mandat gouvernemental. 

La présence de trois députés au pouvoir, répartis au Saguenay (2) et au Lac-Saint-Jean (1), compensera-t-elle pour la perte d’un premier ministre ? Sans aucun doute.

La voix du Saguenay-Lac-Saint-Jean est plus forte aujourd’hui qu’elle l’était hier. Avec les engagements qui ont été faits par la CAQ au cours des 39 derniers jours, la surenchère des promesses électorales, il reste à ceux qui nous représentent de réclamer notre dû, en commençant par le déploiement de milliers de fonctionnaires ministériels dans les régions. 

Ils ont quatre ans pour donner raison à leurs électeurs de leur avoir fait confiance.