Daniel Côté
Le Quotidien
Daniel Côté

La saison de l'oubli

ÉDITORIAL / Pour les simples citoyens, ceux qui n’ont ni fortune ni lobbyistes pour défendre leurs intérêts, l’été constitue la saison de tous les dangers. Pendant que la plupart des gens profitent du temps doux pour se changer les idées, ce qui est légitime, d’autres personnes s’activent en coulisse afin de leur en passer une vite. Elles misent sur ce moment où on suit l’actualité en pointillé, parce que la mémoire collective est si oublieuse, toutes saisons confondues. Alors, imaginez quand il fait plus de 20 degrés Celsius.