Aux urnes, citoyens!

ÉDITORIAL / Dimanche, le 5 novembre 2017, tous les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont invités à élire leurs représentants au gouvernement municipal.

Au cours des derniers mois, les nombreux candidats aux postes de maire et de conseillers ont arpenté les 49 municipalités de la région, participé à tous les débats, ont été sur toutes les tribunes pour présenter leur programme, leur personnalité et leurs qualités de leader.

Cette longue campagne est maintenant terminée !

Un vote historique

À Saguenay, le vote de dimanche revêt un caractère historique. Pour la première fois en près de deux décennies, le nom de Jean Tremblay n’apparaitra pas sur le bulletin de vote à la mairie. Les électeurs sont donc appelés à élire le 2e maire de l’histoire de la 6e municipalité en importance au Québec.

Au cours des dernières semaines, les quatre candidats ont amplement eu le temps et l’occasion d’exprimer leur vision, leur programme et la façon dont ils entendent gérer la succession de Jean Tremblay.

Personnellement, j’ai été impressionné par la qualité des quatre candidats en lice. 

Chacun a son style, son expérience et sa détermination à offrir aux électeurs. Tous ont une volonté en commun : travailler avec acharnement à faire de la capitale du royaume, un endroit où il fait bon vivre, travailler et prospérer.

Les citoyens ont donc tout ce qu’il faut pour faire un choix. Car, à compter d’aujourd’hui, les débats sont terminés, les sondages sont passés pour faire place demain au véritable moment de vérité : le vote des citoyens.  

Vous devez décider qui de Josée Néron, Jean-Pierre Blackburn, Arthur Gobeil et Dominic Gagnon est le candidat le plus apte à diriger notre ville. Lequel d’entre eux correspond le mieux au leader que vous souhaitez avoir au cours des quatre prochaines années à la tête de la municipalité ?

Batailles au Lac

L’importance géopolitique et démographique de Saguenay a fait en sorte que les élections au Lac-Saint-Jean n’ont malheureusement pas été cet automne sous le feu des réflecteurs.

Pourtant, les élections de dimanche sont aussi d’une importance capitale. 

Ainsi, les électeurs robervalois et félicinois vont décider s’ils accordent un vote de confiance à leur maire sortant, Guy Larouche et Gilles Potvin respectivement, ou s’ils optent pour le changement.

À Dolbeau-Mistassini, les électeurs vont élire un nouveau maire dans une lutte à trois candidats.

Pour tirer leur épingle du jeu, ces municipalités ont besoin de leaders forts, articulés, expérimentés et entièrement dévoués au développement économique de leur ville. 

Car, dans le monde d’aujourd’hui, le maire d’une ville fait toujours partie des clés de la réussite d’un projet.

La parole aux citoyens

Mais maintenant, les politiciens ont parlé. La parole est aux citoyens. 

Dimanche, nous vous conjurons à vous présenter en grand nombre aux urnes dans chacune des municipalités de la région.

Le gouvernement municipal est celui qui est le plus près de nous. Avec tout ce qui se passe dans le monde, nous pouvons nous compter chanceux d’avoir une démocratie aussi solide. Mais cette démocratie repose sur un élément primordial : le droit de vote. 

Alors dimanche, allez aux urnes, citoyens !