Y va toujours y avoir

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
OPINION / « Y va toujours y avoir.

D’la neige au mois d’janvier.

Y va toujours y avoir un feu d’forêt dans l’temps des bleuets. Toujours y avoir du vent su’l’ Saint-Laurent.

Tu peux pas changer ça.

Chante-moi pas.

Mais y va toujours avoir de l’eau dedans mon vin, vas-tu toujours y avoir que’qu’chose en moins quand tout c’que t’as c’t’une tranche de pain?

Y en a qui ont toute pis toutes les autres ont rien.... Change-moi ça. »

(Richard Desjardins)

Rare moment d’émotion sur le plateau de Bonsoir Bonsoir le jeudi 10 septembre à Radio-Canada qui nous a arraché les larmes et nous a fait du bien, juste avant le mot de Monsieur Legault.

Moment de vérité.

L’émotion de tous sur le plateau était palpable dans nos écrans.

Que cela nous a fait du bien !

Nous avons besoin de larmes pour nous dire, nous faire avaler ce temps, pour être vrais, honnêtes envers nous.

Rire à s’en étourdir à tout propos nous laisse dans le déni, la fuite, l’indigestion. Nous n’avons pas seulement une bouche pour blaguer, rire, avaler n’importe quoi, nous avons aussi des larmes pour mouiller nos yeux, les désaltérer, les rafraîchir, pour y voir plus clair.

Nos médias nous étourdissent en nous faisant rire sur tout et sur rien. C’est lassant à la longue et ça nous fait s’en débrancher.

Pauline Germain

Chicoutimi