L'ex-coordonnateur régional de la FTQ et ex-membre de la CRÉ Jean-Marc Crevier.

Une tribune pour la société civile

OPINION / Le dernier éditorial sur l'absence d'un chien de garde est tout à fait juste. La région est désorganisée comme jamais. Nous avions, à une certaine époque, le Conseil régional de concertation et de développement (CRCD), qui a été remplacé par la Conférence régionale des élus (CRÉ).
Ces organisations n'étaient pas parfaites, mais permettaient à la société civile de débattre des dossiers régionaux. Aujourd'hui, il n'y a plus aucune revendication régionale qui se fait par concertation. Tout le monde parle individuellement, chacun de son bord. 
Avant l'abolition de la CRÉ, la plupart des préfets étaient d'accord avec la présence de la société civile dans la nouvelle structure - la Conférence des préfets. Que se passe-t-il maintenant dans cette conférence? Au moins, avant, il y avait un point de presse et un moment pour le public. C'était un moment où les citoyens et les médias pouvaient questionner.
C'est très désolant de constater que maintenant, tout se passe en catimini pour éviter les controverses. 
Il ne faut surtout pas les laisser seuls avec le pouvoir.
Jean-Marc Crevier
Ex-coordonnateur régional de la FTQ et ex-membre de la CRÉ
Saguenay