Les syndiqués du Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean occuperont les terrains du foyer de groupe de Roberval, jusqu'au scrutin du 7 avril prochain.

Une ressource à préserver

Mme la Première Ministre Marois,Vendredi le 21 mars dernier, le Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean a procédé à la fermeture du Foyer de groupe, unité de réadaptation combien indispensable à Roberval, offrant des services spécialisés pour les jeunes âgés de 9 à 13 ans. Nous sommes intervenus à maintes reprises depuis le mois de septembre auprès de toutes les autorités dans ce dossier afin de les sensibiliser aux effets néfastes de cette décision. Nous avons fait la démonstration que le risque de voir des incidents malheureux se produire à la suite de cette fermeture, est important. Nous avons sollicité plusieurs partenaires afin d'obtenir leur opinion sur cette fermeture.
Devant la détermination du Centre jeunesse de fermer ce foyer, nous avons même fait une proposition à la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, afin de maintenir les services, le temps de faire une évaluation basée sur les réels besoins des enfants de la région et qui fera appel à l'ensemble des partenaires. Les compressions budgétaires obligent les établissements à faire des choix difficiles qui ont des impacts sur les services. D'emblée, nous disons qu'il ne peut aller chercher l'argent dans d'autres programmes pour financer le maintien du foyer. Pour nous, il faut donc envisager l'injection d'argent de la part de l'Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean ou de la part du ministère.
Ni la ministre déléguée, ni son ministère ne nous ont donné une réponse sur la proposition que nous, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), avons soumise. Je me permets donc de vous interpeller publiquement.
En plus des personnes membres du syndicat, qui sont sur le terrain de façon quotidienne, nous avons reçu l'appui de plusieurs partenaires qui sont aussi préoccupés que nous sur les effets de la fermeture. D'abord, l'ex-président du conseil d'administration du Centre jeunesse, qui a démissionné après que la décision de fermer ce service ait été prise a, une fois de plus cette semaine, réitéré son désaccord avec la décision du Centre jeunesse. Les commissions scolaires qui sont inquiètes quant aux impacts négatifs de cette fermeture. D'ailleurs, à Saint-Félicien, on a même mis en place des dispositions particulières pour les enfants qui utilisent cette ressource afin de leur donner toutes les possibilités de s'en sortir. Le maire de Roberval a aussi pris position publiquement à quelques reprises sur le maintien du foyer de groupe.
La communauté de Mashteuiatsh a indiqué son désir de voir le foyer de groupe maintenu. Mis à part la direction de l'établissement, qui se retrouve avec un mandat impossible à appliquer et l'Agence qui ne peut créer de l'argent pour maintenir le service, il n'y a pas d'intervenant crédible qui se prononce en faveur de la décision de fermer le foyer.
Il nous apparaît évident que notre proposition est la meilleure façon de prendre en considération l'ensemble des besoins, tels qu'exprimés par la majorité des intervenants dans la région concernée. Nous vous demandons de regarder très sérieusement notre proposition, si ce n'est pas déjà fait et de nous donner une réponse formelle dans les plus brefs délais.
Jeff Begley
Président de la FSSS-CSN