Un enseignant inspirant

OPINION / Dernièrement nous avons assisté à un fabuleux spectacle donné par les étudiants de musique de secondaire 1-2-3 et 5 de l’école des Grandes-Marées à la Baie.

Ils ont réussi de très grandes performances musicales grâce à leur enseignant Dominique Côté. Celui-ci n’est pas un enseignant ordinaire. Il sait transmettre son amour de la musique à ses étudiants et ceux-ci lui rendent bien en interprétant des mélodies qui demandent du doigté, de la concentration et beaucoup d’habileté. C’était merveilleux de les voir évoluer sur différents instruments et de constater leur plaisir à le faire. C’était évident que personne n’était venu à rebours à ce spectacle.

M. Côté fait un travail remarquable, car il permet aux étudiants d’acquérir des compétences de façon agréable. Il suffisait de le voir déambuler auprès de ses étudiants pour les encourager et les guider. Quelle belle complicité !

Il faut lever notre chapeau devant ce modèle d’enseignant et lui dire que son travail mérite d’être souligné.

Et c’est ce qu’aurait dû faire la direction de cette école. Celle-ci a manqué une belle occasion de venir appuyer publiquement, devant les parents conquis, son enseignant ainsi que ses étudiants qui ont su nous ravir tout au long de la soirée.

Dommage !

Lyne Bouchard

La Baie

+

LES SOUHAITS DU CREDD

OPINION / À l’approche de la nouvelle année, le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD) souhaite formuler quelques souhaits pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

- Le CREDD souhaite que la région se développe de façon cohérente et toujours dans une optique de développement durable.

- Le CREDD souhaite que davantage de municipalités se mobilisent face à la lutte aux changements climatiques. Qu’elles prennent un certain « leadership » dans la réduction des GES, mais également qu’elles entament une sérieuse réflexion sur les mesures d’adaptation à mettre en place sur leur territoire.

- Le CREDD souhaite que la région soit mieux préparée à l’arrivée du bac brun. En effet, nous croyons que l’information sur la façon de l’utiliser et sa pertinence devrait être largement diffusée.

- Le CREDD souhaite que la région entame une réelle réflexion sur la problématique des espèces exotiques envahissantes et qu’elles mettent en place des mesures de prévention afin d’éviter leur introduction.

- Le CREDD souhaite que les effets cumulatifs de la navigation sur la rivière Saguenay soient mieux pris en compte dans les projets. Nous souhaitons que l’ensemble des acteurs continuent de s’impliquer de façon active dans un exercice de concertation à ce sujet et contribue, dans la mesure du possible, à faire avancer les connaissances sur l’écosystème de la rivière Saguenay.

- Le CREDD souhaite que la région ait de nouvelles aires protégées contribuant ainsi à l’atteinte de l’objectif de 17 % à l’échelle du Québec.

- Le CREDD souhaite que le gouvernement du Québec révise la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement pour s’assurer que des projets morcelés soient évalués de façon simultanée.

Plus que tout, le CREDD souhaite qu’encore plus de citoyennes et citoyens deviennent conscients de l’importance de la protection de l’environnement et que cela se transpose dans leurs actions.

Joyeuses Fêtes à toutes les citoyennes et tous les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean !

Tommy Tremblay, directeur général

CREDD Saguenay–Lac-Saint-Jean