Un appui de taille

OPINION / Dans la foulée du récent sondage réalisé par la station de radio 95,7 KYK-FM, en collaboration avec la firme SOM, qui démontre le fort appui de la population régionale envers le projet Énergie Saguenay, je tiens, à titre de président de GNL Québec, et au nom de toute l’équipe, à faire le point.

Évidemment, les résultats du coup de sonde, qui révèlent que près des 2/3 des Saguenéens appuient le projet Énergie Saguenay, nous font chaud au cœur. Merci! Il s’agit pour nous d’un signal clair que, depuis plus de cinq ans maintenant, notre travail de concertation et d’échanges avec le milieu porte ses fruits.

Les données du sondage nous incitent également à redoubler d’ardeur. En effet, celles-ci révèlent que de nombreux citoyens de la région estiment, malgré nos efforts et nos démarches, ne pas être encore parfaitement informés sur notre projet et sur les mesures de bonification et d’atténuation de ses impacts potentiels.

Je peux vous assurer que nous prenons bonne note de cette information cruciale. Nous sommes fiers de l’ampleur des démarches et de la qualité des outils de communication et de consultations que nous avons déployés depuis 2014. Mais, nous sommes conscients qu’il est toujours possible de faire mieux, surtout en matière de communication. Alors, nous ferons encore mieux à l’avenir afin de continuer à rendre disponible toute l’information concernant notre projet, et ce, sur toutes les plateformes.

Je profite d’ailleurs de cette tribune privilégiée afin de vous inviter, citoyens du Saguenay–Lac-Saint-Jean (et du reste du Québec), à nous suivre sur Facebook, à visiter régulièrement notre site Internet, à lire nos blogues et à prendre le temps de parcourir la documentation qui entoure notre projet, intégralement rendue disponible au energiesaguenay.com, de l’étude d’impact environnementale en passant par le rapport portant sur l’analyse de cycle de vie du projet.

Pour GNL Québec, la transparence n’est pas un concept creux. Réaliser et rendre volontairement disponible une analyse détaillée du cycle de vie du projet Énergie Saguenay en est une preuve éloquente, car un tel rapport présente une foule de données faciles à interpréter de manière erronée ou hors contexte, comme certains, d’ailleurs, ne manquent pas de le faire. Nous sommes fiers d’avoir eu cette audace et ce courage de donner l’heure juste. Le sondage démontre également qu’une large proportion des Québécois habitant hors du Saguenay–Lac-Saint-Jean méconnaissent toujours le projet Énergie Saguenay et la vision qui l’anime. Sachez que nous ne ménageons ni les efforts ni les démarches afin de faire partager à tout le Québec la fierté qui nous guide à développer ici, dans notre région, le plus important projet privé de l’histoire du Québec, contribuant ainsi à diversifier son économie et à y attirer de nouveaux travailleurs. Il importe également de rappeler que le projet Énergie Saguenay est soumis à l’un des plus rigoureux processus d’évaluation environnementale au monde. L’entreprise doit se soumettre à des exigences très sévères édictées par les gouvernements canadien et québécois. À cet égard, elle doit fournir une foule d’information produite par des scientifiques et des experts de haut niveau. Toute cette information est publique et sera soumise à l’examen du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Malheureusement, certains groupes ont tendance à oublier cet état de fait et à véhiculer plusieurs informations erronées sur le projet. Nous souhaitons que la population puisse faire la part des choses et que nous laissions les autorités faire leur travail comme il se doit. Ne faisons pas le BAPE avant le BAPE lui-même!

Le projet Énergie Saguenay offre, au Saguenay–Lac-Saint-Jean et au Québec, une occasion de diversification économique unique tout en leur permettant de s’établir comme des leaders mondiaux dans la lutte contre les gaz à effet de serre (GES). C’est là le fondement du projet Énergie Saguenay : contribuer aux efforts de lutte au changement climatique en offrant aux pays qui n’ont pas la chance comme nous de profiter de l’hydroélectricité pour assurer leur développement, une énergie beaucoup plus propre que le charbon et le mazout. Quoi que certains en disent, les experts en énergie internationaux, dont ceux de l’Agence internationale de l’énergie, confirment le consensus scientifique et économique que la demande mondiale pour le gaz naturel va croître au cours des prochaines années, cette énergie étant appelée à appuyer le développement des énergies renouvelables, particulièrement en Europe et en Asie.

À nous de saisir cette opportunité avec notre expertise, notre savoir-faire, nos compétences et nos atouts afin de produire le meilleur et le plus durable gaz naturel liquéfié (GNL) au monde, tout en profitant au passage de retombées économiques et sociales importantes, dont 6000 emplois directs et indirects par année pendant 4 ans en construction et 300 emplois directs de grande qualité et plus de 1100 emplois indirects pendant les opérations. Bref, travaillons ensemble et innovons ensemble!

Pat Fiore, président

GNL Québec