Technologie AP60 à Sept-Îles

M. le député Serge Simard,
Je suis surpris de votre charge à l'endroit de M. Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, dans l'affaire des cuves de technologie AP60 que la multinationale Rio Tinto a parlé d'implanter à Sept-Îles.
Vous parlez d'une tempête dans un verre d'eau ! Moi, je dirais plutôt qu'il n'y a pas de fumée sans feu.
Plusieurs intervenants régionaux ont actionné la sonnette d'alarme et vous, vous nous dites que nous pouvons dormir sur nos deux oreilles. Fausse alerte, dites-vous.
Je ne crois pas que ce soit une fausse alerte. Nous sommes confrontés à toutes sortes de démantèlements dans la région. Des usines ferment ou partent pour l'étranger, alors que personne n' a rien vu venir.
Vous avez mentionné que la région ne s'est pas développée sous le « règne du Parti québécois ». Je me demande de quel règne vous parlez. C'est plutôt le Parti libéral qui « règne » sur la province de Québec depuis des décennies et c'est sous ce « règne » que diverses sociétés se sont expatriées vers nos voisins du Sud, sans intervention de votre parti.
À mon avis, vous devriez être plus prompt à vous alarmer de ces divers signaux plutôt que de tirer à boulets rouges sur le député Sylvain Gaudreault.
Michel Ricard
Chicoutimi