Tant que l’amour est vivant

OPINION / « C’est pour vivre qu’on défend ce monde, tant que l’amour est vivant » (extrait de la chanson C’est pour vivre). On ne saurait mieux dire, nous qui sommes plongés en plein cœur d’une pandémie et à l’aube de la fête de Pâques qui nous rappelle le passage de la mort à la vie !

Arme offensive et défensive à la fois, fondement de notre humanité et de sa continuité, c’est l’amour qui fera déchoir ce virus assassin qui met depuis des mois le monde entier à genoux bien malgré lui. Nous aurons beau posséder tous les diplômes, les richesses et les pouvoirs de la terre, si l’amour n’est pas vivant, le monde n’en sera pas sauvé pour autant ! À preuve ! Regardons tous ces héros d’aujourd’hui qui s’activent sur le champ de bataille pendant que le monde est confiné. Sans amour comme assise, comment arriveraient-ils à donner leur vie au service des autres, aidant à assurer la pérennité de notre humanité ?

L’amour des travailleurs de la santé, des préposés à l’entretien et aux bénéficiaires, des employés de supermarchés, des transporteurs, des forces de l’ordre, tous celles et ceux qui sont au front pour assurer les services essentiels ! L’amour des dirigeants politiques qui, de façon diligente et préventive, orchestrent notre présent et notre avenir pour arriver à protéger les populations qu’ils représentent ! L’amour des scientifiques qui, sans relâche, cherchent le vaccin pour blinder le corps humain du tueur invisible ! L’amour des gens d’arrière-scène comme ceux qui livrent des sacs de nourriture au seuil des portes, qui soutiennent les appauvris, qui retransmettent l’information, etc.

Que nous soyons en temps de crise ou non, dès que le verbe aimer se conjugue au présent de notre vie, il fait toujours ressortir ce qu’il y a de plus beau, de plus grand en soi. L’amour fait passer du moi possessif au nous collectif ! L’amour fait tourner l’égoïsme en altruisme ! L’amour fait convertir le jugement en compréhension ! L’amour fait renverser la méchanceté en bonté ! L’amour fait muer la rancune en pardon !

Oui, tant que l’amour vivra, le monde vivra. À nous le défendre toujours et à jamais.

Sonia Côté

Loge m’entraide