Situation intolérable

Je suis un citoyen résidant sur le boulevard de l'Université, à Chicoutimi. Le surlendemain de l'accident qui a enlevé la vie à un père de famille de 53 ans, je suis allé planter une croix exactement à l'endroit où la victime est décédée. Dessus, il était inscrit «Nous avons peur. Ça a assez duré». Je suis très reconnaissant envers l'équipe de rédaction du journal Le Quotidien qui a pris le temps de se déplacer pour rendre compte à la population de la situation qui dure depuis trop longtemps dans notre secteur. À tous les jours, je vois de jeunes enfants se diriger vers l'école du secteur et j'en ai des frissons juste à penser qu'ils pourraient eux aussi être victimes d'un triste accident (en raison de la circulation). Merci d'avoir (relayé) cette situation à qui de droit!
Camil Ouellet
Chicoutimi
***