Situation de l'emploi dans la région

OPINION / À la lumière de la publication des chiffres de Statistique Canada du mois de décembre 2016 (Stat. Can. tableau 282-0123 et tableau 282-0123), la situation de l'emploi dans la région mérite une attention particulière. Alors que la tendance historique indiquait une croissance plus lente des emplois dans la région par rapport à l'ensemble du Québec, nous observons une perte d'emplois qui s'accélère au cours des cinq dernières années. La situation est cependant contrastée entre le Saguenay et le Lac-Saint-Jean: toutes les pertes d'emplois sont à Saguenay.
Sur une période d'un an, de 2015 à 2016, moyenne de 12 mois, nous observons une perte de 1600 emplois (de 128,3 emplois à 126,7 emplois) dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Comme il y a une perte de 1800 emplois (de 75,5 emplois à 73,7 emplois) à Saguenay, on peut en déduire qu'il y a une création de 200 emplois au Lac-Saint-Jean. Il s'est créé 36 100 emplois au Québec durant cette période.
Sur une période de 5 ans, de 2012-2016, moyenne de 12 mois, nous observons une perte de 3000 emplois dans la région (des emplois à temps plein) et une perte de 3100 emplois à Saguenay. Il s'est créé 1 272 000 emplois au Québec durant cette période.
Quelle que soit la période retenue, on observe une perte d'emplois dans la région alors que le nombre d'emplois augmente au Québec et une perte significative d'emplois à Saguenay alors que l'emploi se maintient au Lac-Saint-Jean.
Il est difficile de prévoir si la tendance observée au cours des cinq dernières années va se poursuivre. Le ralentissement de la construction au Canada et les mesures protectionnistes aux États-Unis n'annoncent rien de bon pour l'industrie du sciage. La relance des projets miniers pourrait avoir des effets positifs sur les emplois dans le secteur de la construction, mais il est difficile de prévoir quand cette relance se fera. Le gouvernement fédéral lance de grands travaux pour les infrastructures, mais compte tenu des critères qui sont retenus, la région de Montréal sera particulièrement favorisée.
La prochaine année pourrait être difficile pour l'emploi à Saguenay si la tendance actuelle se maintient.
Gilles Bergeron, économiste
Saguenay