Se tourner vers l'essentiel

Pour l'an 2014, que diriez-vous d'une humanité tout entière habitée de coeurs aimants, sensibles et bienveillants ? Il est peut-être illusoire de croire en cet idéal, mais c'est pourtant ce dont notre monde a besoin en réponse à tant de souffrances, de discordes, de désordres et de guerres qui existent sous nos yeux !
Ce fameux «moi possessif», cet égoïsme qui cause tant d'individualisme et d'absence d'humanisme! Quel ravage est-il en train de faire en prenant autant de place! Ne penser qu'à soi, ne vivre que pour soi, n'aimer que soi, apporte-t-il vraiment le bonheur ?
Le rythme d'aujourd'hui nous plonge dans un tourbillon de performance à tout prix, de course effrénée, de consommation surabondante, de toujours vouloir plus, d'écraser pour dominer le sans défense, le sans voix ou le sans droit...
Pourtant, penser aux autres ne veut pas dire de mourir à soi! «Tu aimes le ski? Ne t'en prive pas! Tu aimes la pêche? C'est un sport qui est sain! Tu aimes voyager? Voyage! Cependant, si au moment où tu veux faire du ski, quelqu'un frappe à ta porte parce qu'il a besoin de toi, laisse ton ski et rends-lui service » (extrait d'une homélie de l'abbé Jean-Pierre Lê, 19 février 2006).
C'est en ce sens que pour l'an 2014, je souhaite du fond du coeur que chaque être humain accepte de se détourner un peu plus de son moi pour me retourner un peu plus vers les autres! Notre monde intérieur et extérieur n'en sera que meilleur puisque ce jour-là, il vivra de l'essentiel!
Sonia Côté
Coordonnatrice
Loge m'entraide