D'une superficie de 200 hectares, le site de disposition de résidus de bauxite aura atteint sa pleine capacité, en 2022.

Résidus de bauxite

OPINIONS / Je viens d'apprendre que le premier ministre Couillard a refusé de tenir un BAPE pour évaluer l'impact du projet de Rio Tinto d'amonceler ses détritus de bauxite derrière le beau quartier panoramique, en plein coeur de ce qui est présentement l'un des plus importants parcs de la ville, le Boisé panoramique.
Je ne comprends pas cette décision du premier ministre. Rio Tinto refuse de suivre les recommandations de son propre « BAPE privé » tenu l'automne dernier, qui recommandait entre autres de chercher l'approbation sociale nécessaire avant d'aller de l'avant avec ce projet rétrograde, qui ne tient nullement compte des problèmes d'environnement qu'il causera. D'après ce que j'ai entendu des mémoires déposées à ce BAPE, la très grande majorité d'entre eux rejetait les ambitions de la compagnie et demandait qu'on trouve un site plus éloigné des habitations, de ne pas s'attaquer au Boisé panoramique, et/ou de chercher des moyens alternatifs pour mieux recycler ces détritus toxiques. J'appuie en cela le comité de citoyen « Vaudreuil durable » qui travaille fort pour s'entendre avec Rio Tinto, afin d'en arriver justement à ce que leur projet soit plus acceptable pour le quartier panoramique et pour l'environnement de la région.
Je demande donc au premier ministre de revoir sa décision et de demander au Bureau des audiences publiques en environnement (BAPE) de tenir des audiences publiques sur ce projet nocif pour la santé des gens et l'environnement de notre ville.
Un citoyen concerné,
Gilbert Talbot
Chicoutimi