Répartition des conseillers

OPINIONS / Cet article intitulé «Une réforme inéquitable» publié en page 13 de l'édition du 20 juillet dernier nous met en face d'une réalité. Dans une récente décision, la Commission municipale autorise la ville de Saguenay à ramener à 15 le nombre de ses conseillers municipaux.
Absolument d'accord. Et mieux vaut tard que jamais. Ce qu'elle ne corrige pas cependant ou ce qu'elle refuse de voir, c'est cette injuste répartition des conseillers entre les trois secteurs de la ville. C'est depuis 2002 que, en regard de sa population, Chicoutimi est sous-représentée à la table du conseil. Devant cet accroc à la démocratie, encore une fois, la population de Chicoutimi demeure muette. À force de se faire remettre à sa place par le maire et ses fidèles conseillers ceux de Chicoutimi y compris, refusant de réclamer ce qui lui revient de droit, amochée, la population de Chicoutimi consent à cet accroc à la démocratie. Tant pis si encore une fois on invoque le spectre de l'esprit de clocher, mais il faut le dire clairement Chicoutimi fait, et depuis 2002, le cadeau d'un échevin à La Baie. Le maire, grand égalisateur, a bien essayé de faire glisser vers La Baie une partie de la population de Laterrière, mais il lui a fallu y renoncer. Alors, soyons clairs : Chicoutimi devrait avoir sept conseillers, Jonquière, six, et La Baie, deux. Compte tenu de nos populations respectives, voilà ce qui serait une représentation juste, équitable et démocratique à la table du Conseil.
Gens de Chicoutimi réveillez-vous, réagissez avant qu'il ne soit trop tard!
Pauline Brassard
Chicoutimi