Le Walmart de Jonquière est fermé depuis 2005.

Réfléchir et négocier

Je me réjouis de la victoire des anciens employés d'un certain magasin à grande surface de Jonquière, preuve qu'un syndicalisme sain, utilisé à bon escient et équilibré est une bonne chose. Il a cependant ses limites: l'entêtement, des causes discutables, malheureusement nous en avons des preuves dans la région. Le syndicalisme sous ces aspects est dépassé, démodé et dommageable pour ne pas dire archaïque.
Le syndicalisme d'affrontement devrait changer pour devenir un outil d'épaulement pour l'entrepreneur et de développement des entreprises... Quelle perte d'énergie inutile. Pourquoi ne pas s'entendre sur un équilibre salarial et un normatif satisfaisant immédiatement? Les employés d'Alma de l'aluminerie de Rio Tinto Alcan ont-ils gagnés? Les employés des concessionnaires automobiles vont-ils gagner? Tous les conflits dans le monde ont une fin... Alors qui va perdre? Tous les longs conflits rattrapent des victimes collatérales, des enfants, l'image collectif des travailleurs dans une région, des investissements futurs, des fermetures d'usines... Nous avons tous en tête ce conflit entre deux fermiers qui se disputaient un bout de terrain qui s'est allé jusqu'en Cour supérieure, où on a coupé la poire en deux après 25 000$ de dépenses... Parbleu où est la logique? Où est la logique dans le litige dans l'automobile? SVP négociez! SVP négociez! Vous, les patrons, respectez les travailleurs. Sans eux vous ne pouvez pas aller bien loin...
Alors j'ai décidé de fonder une centrale syndicale nouveau genre: «Je désire travailler pour toi, tu as besoin de moi, bien respectons-nous et nous ferons croître vos entreprises, nous abolirons ces chicanes coûteuses et nous ferons de notre région un modèle au monde entier. Et peut-être aurons-nous un jour chez-nous une usine de ferrosilicium de 350 emplois?
Adoptons l'adage d'une grosse compagnie américaine «Think Hard»! Réfléchissez!
André Tremblay
Rue des Maristes
Saguenay