Réalisme et cohérence svp

OPINION / Le candidat à la mairie de Saguenay qui aurait dans son programme, l'engagement du nom de Chicoutimi se dirigerait directement dans un mur à Saguenay. Faudrait être naïf ou mal informé pour croire le contraire. Par exemple, imaginez Jean Pierre Blackburn, l'homme de Jonquière, qui compte sur les Jonquièrois pour se faire élire, avoir dans son programme pareil engagement. Avec ça, qu'il ne pense même à se présenter. La majorité des Saguenéens veulent au moins garder trace du nom de leur ville d'origine sous le chapeau, Saguenay.
Dans le Carrefour du Quotidien du 29 septembre dernier, la balance du pouvoir que croit détenir André Tremblay, au nom de mille autres citoyens, c'est inutile de descendre dans la rue pour en user car, il n'y en a tout simplement pas. Soit dit en passant, balance du pouvoir est un terme utilisé pour signifier un pouvoir réel détenu par un parti d'opposition face à un gouvernement minoritaire.
Je m'interroge aussi quand le lecteur d'opinion avance que lui et les siens ne désirent pas la défusion de Saguenay, mais le retour des noms des villes d'origine. Bien, mais quel sera alors le nouveau nom de la ville toujours fusionnée? Jonquière-Chicoutimi-La Baie? La Baie-Chicoutimi-Jonquière? Choisissez votre combinaison.
Marcel Lapointe, Jonquière