QS marxiste ? « Yes it is ! »

OPINION / Manon Massé, en entrevue dans un média anglophone, a qualifié son parti de marxiste. Par la suite, à des journalistes francophones, elle a nié catégoriquement avoir donné ce qualificatif. Elle a attribué cette méprise à son manque de connaissance de la langue anglaise.

À la télé, j’ai bien entendu cette affirmation en anglais et je me demande comment elle aurait pu mal s’exprimer : « If you call it marxism, yes it is. »

Jeannot Vachon 

Québec

+

LES DÉRAPAGES DE L'EUTHANASIE

Réaction à l’article de Sébastien Lévesque intitulé Tous égaux devant la mort ? et publié dans l’édition du 24 septembre 2018.

Premièrement, c’est faux de dire que « tous » ont salué la démarche qui a conduit à la Loi concernant les soins en fin de vie.

M. Lévesque, vérifiez le « Collectif des médecins contre l’euthanasie » et vous réaliserez que le mot « tous » est très inapproprié. Il y a aussi un organisme qui se nomme « Vivre dans la dignité » qui devrait retenir votre attention.

Je connais des personnes qui ont peur d’aller à l’hôpital à cause de cette loi, d’autres veulent des soins palliatifs de qualité pour vivre dans la dignité.

M. Lévesque, je désire vous donner mon opinion sur le dérapage. Ça ne sera pas le dérapage, ça sera « les dérapages ». Ça se passe souvent comme cela, à l’adoption d’une nouvelle loi. Il y a des encadrements et des balises, mais ces balises finissent par tomber, malheureusement, trop rapidement. Vous pensiez qu’au Québec, nous étions les pionniers de l’euthanasie ? La Belgique a modifié sa Loi sur l’euthanasie pour inclure les enfants. J’espère que nous ne serons jamais les « leaders » du don de la mort par injection létale aux enfants.

Un Ontarien nommé Roger Foley avait beau dire « je ne veux pas mourir, je veux vivre, donnez-moi un peu de soin à domicile, ça me suffira », tout ce qu’on lui offrait, c’était l’euthanasie et rien d’autre. J’ai bien peur que nous expérimentions cette folie aussi au Québec, et probablement plus vite qu’on le pense. 

Jacques-André Fortin

Dolbeau-Mistassini

+

FÉLICITATIONS

Je voudrais féliciter M. Dany Gauthier pour sa lettre d’opinion intitulée Faut que je vous parle (publiée dans l’édition du 22 septembre dernier), car celle-ci reflète, à mon avis, la pensée d’un très grand nombre de Québécois. Assez, c’est assez !

Gilles Tremblay

La Baie