Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Protéger la rivière Péribonka oui, mais adéquatement

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
OPINION / Le comité de sauvegarde de la rivière Péribonka demande de protéger cette rivière par la création d’une aire protégée.

Par Denis Henry, Shipshaw

Il y a quelques années, j’y ai fait une expédition de quelques jours en kayak dans sa section au nord du lac Tchitokama. J’avais alors une appréhension parce qu’on disait que les coupes forestières avaient ravagé le paysage, mais je n’ai rien vu de tel même en y portant une attention particulière. C’est vraiment une rivière incroyablement belle, au paysage époustouflant, qui est exceptionnelle pour le kayak ou le canotage avec de beaux endroits pour camper le long du parcours. Je n’y ai cependant croisé que des bateaux motorisés.

L’argument pour la sauvegarde de cette rivière s’appuie sur la richesse du paysage et son potentiel écotouristique. C’est une bonne idée. Toutefois, si les gens du comité de sauvegarde de la protection de la rivière Péribonka sont honnêtes et cohérents dans leur demande d’aire protégée, ils devront aussi demander que la rivière soit réservée aux embarcations non motorisées, sauf pour le transport de touristes. Cette rivière exceptionnelle mérite que les touristes en jouissent en toute quiétude sans le bruit irritant d’embarcations motorisées ni la pollution qu’elles peuvent causer.

C’est ainsi que la rivière Péribonka sera bien protégée et mise en valeur.