Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le patrimoine comprend aussi des bâtiments relativement jeunes, comme les maisons situées dans le quartier du Foyer coopératif, qui ont été construites après la Deuxième Guerre mondiale.
Le patrimoine comprend aussi des bâtiments relativement jeunes, comme les maisons situées dans le quartier du Foyer coopératif, qui ont été construites après la Deuxième Guerre mondiale.

Patrimoine, un réveil un peu tardif!

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
OPINION / Je lisais Le Progrès, samedi, et quel ne fut pas ma surprise de voir la politique culturelle vue par Josée Néron et Carl Dufour. À la suite de la véritable saga de la semaine dernière au conseil de ville concernant la consultation demandée par Mme Néron et qui poussait dans le coin le projet de patrimoine de Jonquière sur la réalité virtuelle, voilà que Mme Néron décide de faire une sortie sur le patrimoine culturel ! Est-ce là une diversion, un regret, une opportunité politique ? Je ne sais pas !

Par Serge Simard, candidat à la mairie de Saguenay, ancien conseiller municipal et député libéral

Or, quand on lit l’article de Daniel Côté concernant ce sujet, et j’invite la population à le lire, on se rend compte qu’il y a beaucoup de bonne volonté de la part du conseil en général concernant le patrimoine. Sachez qu’il y a même des fonds dégagés spécialement pour la mise en valeur du patrimoine, mais là où le bât blesse, c’est dans l’action.

On dit dans l’article qu’on ne veut pas juste valoriser de vieux bâtiments, mais aussi des personnages marquants de notre histoire, tels que Georges Vézina, M. Davis ou Peter McLeod. On désire faire aussi référence à des évènements, tel le glissement de terrain de Saint-jean-Vianney, etc.

Cette semaine, Mme Néron a raté une belle occasion de prouver que les bottines suivent les babines ! Patrimoine Jonquière a proposé de valoriser l’événement de Saint-Jean-Vianney de façon virtuelle en se servant des fonds dédiés à l’arrondissement de Jonquière par Hydro-Québec dans le projet de la ligne Micoua-Saguenay. Cette volte-face a fait perdre une occasion unique de valoriser son territoire touristiquement. On veut développer le tourisme ou pas à Jonquière ?

(NDLR) — Lundi soir, lors de la séance du conseil de ville, les élus de Saguenay ont accepté à 12 contre 3 de déléguer « tous les pouvoirs » de la Ville aux conseillers de Jonquière en lien avec sa participation au programme de mise en valeur intégré d’Hydro-Québec.

Parlons un peu de suite dans les idées. Il y a un projet important à Saguenay pour valoriser un immeuble patrimonial qui est sur la table à dessin et qui est une priorité depuis près de 20 ans. Le projet de déménagement de la bibliothèque de La Baie dans l’église de Port-Alfred. En début de mandat, c’était une priorité pour les conseillers de l’arrondissement et aussi de la mairesse. En regard de ce projet important, on n’a rien fait pour protéger cet immeuble contre la détérioration par l’eau, la neige, les vents, etc. Protéger, c’est faire de la gestion ! Et en réponse à des questions des citoyens, on a simplement répondu que le projet avance...

Dans ce même article, Mme la mairesse parle de la détérioration du monument Price, le plus ancien monument du genre au Saguenay-Lac-Saint-Jean, et aussi le Monument des 21 à La Baie. Elle dit : « Le monument Price est victime d’infiltration d’eau, la base se fragilise depuis des années. Pendant un certain temps, on a installé des bandes de métal pour éviter que des éléments se détachent. »

Le conseil de ville le sait, la mairesse le dit, alors pourquoi ne fait-on rien ? En 2006, j’étais président du conseil d’arrondissement de La Baie et nous avons déménagé et restauré par des méthodes modernes le Monument des 21 qui subissait une semblable détérioration, et aujourd’hui, après 14 ans, il est toujours intact comme au premier jour !

Notre patrimoine, c’est la fierté de nos ancêtres et les fondements de notre avenir, protégeons-le convenablement !