Maintenant que la tempête qui a suivi son embauche semble avoir perdu un peu de force, Yanick Jean fera ses débuts officiels avec les Saguenéens de Chicoutimi cet après-midi, en dirigeant une première séance d'entraînement.

Nouveau départ

Il a fallu qu'un amateur de hockey écrive dans cette tribune du Quotidien de «brasser la cage» pour que cela aboutisse (chez les Saguenéens de Chicoutimi)? On était en train d'écorcher une des plus belles concessions de hockey junior au pays. L'amateur a souffert et en a pris pour son rhume.
Ne nous réjouissons pas trop vite, il y a un changement de garde mais c'est une solution partielle et inadéquate... Je ne discute pas des talents de Yannick Jean, il aura à faire ses preuves... Je considère cependant qu'occuper deux postes dans une équipe de hockey est une erreur. Le poste de directeur gérant doit être unique parce qu'il est l'âme de l'équipe, il a la vision du concept de victoire par la composition des joueurs, des échanges et du repêchage... C'est un emploi plus qu'à plein temps. Tu ne regardes pas la télévision lorsque tu conduis une automobile. Donc tu n'es pas directeur-gérant et entraîneur en même temps! Cette année, il y a trop de joueurs de 19 ans. Une équipe doit contenir 8 ou 9 joueurs de 19 ans, des 18 ans, des 17 et des 16... Regardez Baie-Comeau, cette saison, après une année de championnat... L'amateur ne désire pas une équipe championne mais une équipe gagnante qui a de la constance. Une équipe de hockey doit avoir un système de jeu, travailler des deux cotés de la patinoire, un système planifié de jeu de puissance, une connaissance des équipes adverses et une motivation structurée. Le manque de talent est toujours compensé par un désir de vaincre à la Maurice Richard. On ne va jamais plus loin que notre proportion de désir de gagner... Bonne chance! Nous vous donnons l'opportunité de repartir à zéro, nous sommes optimistes, nous sommes confiants, nous vous appuyons sans réserve! Retournez-nous l'ascenseur.
André Tremblay
Rue des Maristes
Chicoutimi