Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Loge m’entraide rend hommage aux locataires

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
OPINION / Le 24 avril, c’est la Journée des locataires et Loge m’entraide tient à leur rendre un hommage distinctif sous l’angle de la pandémie qu’ils vivent au quotidien depuis plus d’un an.

Par Sonia Côté, coordonnatrice de Loge m’entraide

D’abord, rappelons que le 18 mars 2020, quelques jours après que le virus mondial de la COVID-19 fasse son entrée au Québec, la rapporteuse spéciale des Nations Unies sur le droit à un logement convenable, Mme Leilani Farha, lançait un appel pressant aux États du monde entier touchés par la pandémie. Elle les invitait à « prendre des mesures extraordinaires pour garantir le droit au logement pour tous », ajoutant que « le logement était devenu la protection première contre le coronavirus et qu’il avait rarement autant été une question de vie ou de mort ».

Le logement est non seulement d’avoir un toit au-dessus de la tête, mais un déterminant majeur sur la santé physique et psychologique des locataires. Et quand survient une crise, qu’elle soit pandémique, sanitaire, économique, climatique ou de logement, elle creuse toujours plus les inégalités sociales et menace toujours plus le droit au logement, particulièrement pour les locataires sans moyen, sans ressource, sans argent, sans santé et sans réseau.

Pensons aux locataires qui, pendant la pandémie actuelle, vivent une perte d’emploi ou une baisse de revenu, mais dont le paiement mensuel du loyer déjà exorbitant n’a pas de répit… Pensons au confinement et au couvre-feu qui forcent à rester dans un loyer problématique (trop petit, insalubre, surpeuplé, mal insonorisé, détérioré, non sécuritaire, etc.). Moral d’acier et santé de fer faudra-t-il pour y demeurer de façon aussi prolongée!

Ainsi, pour garantir le droit au logement à tous et assurer notamment en temps de crise aux plus vulnérables de notre société d’être logés sous un toit digne, de qualité, sécuritaire et abordable, il est urgent que les gouvernements investissent massivement dans le logement social, un bien collectif sans notion de profit.

D’ici là, locataires du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du monde entier, solidarité en ces temps difficiles et hommage distinctif à votre résilience. Ensemble, pour le droit au logement!