Lettre à la ministre Laforest

OPINION / Il y a 18 mois, vous avez été élue comme ministre de l’Habitation, champs d’intervention qui touche en plein cœur Loge m’entraide dans sa mission, ses revendications, ses combats en vue de faire avancer le droit au logement et reculer la pauvreté à Saguenay.

Depuis, nous tenons une rencontre aux 6 mois, dans votre bureau de comté à Chicoutimi, pour discuter de logement social, des enjeux, des besoins, des investissements requis en la matière, ici et au Québec.

Le 7 février 2020, tous les ministres du gouvernement Legault ont reçu la visite de comités de logements du Québec, dont Loge m’entraide qui s’est rendu à votre bureau, pour vous exprimer nos attentes dans le budget provincial : le programme AccèsLogis doit prévoir de « nouveaux » investissements pour que naissent de « nouveaux » logements sociaux.

Alors que la situation de milliers de locataires du Québec se détériore dû à la pénurie de logements et des hausses rapides du coût des loyers, le gouvernement a donc choisi pour une 2e année, de ne pas investir de nouvelles sommes d’argent, du jamais-vu depuis l’existence du programme AccèsLogis en 1999. En effet, le budget provincial du 11 mars 2020 prévoit 150 M$ étalés sur cinq ans pour achever 15 000 logements sociaux déjà annoncés dans les dix budgets antérieurs.

Mme la ministre de l’Habitation, les besoins en matière de logement social n’étaient-ils pas assez flagrants devant 195 000 ménages locataires au Québec qui paient plus de 50 % de leur revenu pour se loger, 40 000 ménages en attente d’un HLM, une crise du logement avec un taux d’inoccupation des loyers à 1,8 % et des coûts de loyers inabordables pour les appauvris ? Cet aveuglement politique volontaire est vraiment décevant et incompréhensible.

Le besoin collectif des locataires appauvris a encore une fois été mis de côté, rien pour leur redonner espérance de combler un besoin aussi essentiel que d’être logé dignement…

Sonia Côté, coordonnatrice

Loge m’entraide

+

COURAGE À VOUS, JUSTIN ET SOPHIE

La nouvelle nous est tombée dessus comme une brique sur la tête jeudi, quand nous avons appris que la femme de Justin Trudeau avait contracté la COVID-19, probablement lors d’un voyage à Londres, là où elle est allée présenter une conférence récemment. De retour au pays, Sophie Grégoire avait partagé ses craintes à l’effet de ressentir certains symptômes dudit coronavirus.

Ironiquement, j’avais lu en début de semaine un article de journal au sujet de la pandémie mondiale qui sévit actuellement, accompagné d’une photo de Justin et qui titrait : Nous sommes prêts à affronter le pire.

Mais voilà, le pire n’est-il pas justement déjà arrivé pour vous Monsieur le premier ministre. Votre Sophie bien aimée est atteinte de la COVID-19. Je sais que vous voudrez rester en quarantaine avec elle, quoi qu’il arrive. Cela vous honore d’ailleurs.

Sachez qu’aujourd’hui, mes pensées vous accompagnent dans l’épreuve que vous traversez. Et je ne suis certes pas le seul Québécois, ni le seul Canadien à espérer que la première dame du Canada nous revienne saine et sauve avec le sourire magnifique qu’on lui connait.

Courage à vous, Justin et Sophie, de même qu’à vos enfants !

Yvan Giguère

Saguenay