Philippe Couillard était à l'usine Kruger de Trois-Rivières lundi pour annoncer un investissement de 250 millions. Il était en compagnie de Jean-Denis Girard et Daniel Archambault. 

Les victimes du bois

«Une annonce qui heurte», (en référence à l'éditorial de François St-Gelais publié mercredi dans Le Quotidien concernant les investissements réalisés à Trois-Rivières par Kruger), et qui met en lumière l'inertie de Produits forestiers Résolu face aux changements dans la demande pour les produits du bois. Quant à nos élus, ils ont acheté le discours de la multinationale et vont au front pour elle avec l'Alliance boréale contre les «activistes».
Tout un «show» pour occulter des fermetures programmées depuis longtemps et pour acheter du temps permettant à Résolu et consorts de sortir du bon vieux «2x4» pendant cette période où le dollar canadien permet des échanges avantageux.
Qu'on arrête de nous prendre pour des valises et que l'on mette ça sur la table autrement qu'à mots couverts pour ménager les travailleurs et les retraités de cette industrie qui sont les victimes de cette situation.
Jean-François Robert
Saint-Félicien