Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine Jean-Pierre Boivin.

Les fonctionnaires ont le dos large!

OPINION / Il y a des limites à dire n'importe quoi sur le dos des fonctionnaires! Les propos du préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, au sujet des fonctionnaires du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), rapportés par le journaliste Louis Potvin, m'ont carrément choquée.
Les mots utilisés par M. Boivin sont injurieux et remplis de préjugés. Notre préfet oublie-t-il que les fonctionnaires ont le mandat de protéger nos ressources et le bien commun pour l'ensemble de la société et des générations à venir? C'est au gouvernement de trouver l'équilibre entre le respect de l'environnement et les emplois en forêt. C'est le gouvernement qui fait les lois et les règlements. Les fonctionnaires ne font que les appliquer avec rigueur et neutralité.
M. Boivin insinue que les fonctionnaires du MDDELCC exercent une influence néfaste sur les autres ministères. Mais sur quoi se base-t-il pour faire cette affirmation fantaisiste? Les fonctionnaires sont excédés par de tels propos, alors qu'ils sont des citoyens à part entière, qui vivent et payent des impôts et des taxes dans les différentes municipalités.
Les travailleuses et les travailleurs de la fonction publique contribuent à la vitalité économique de la région et méritent le respect autant que les travailleurs de l'industrie forestière.
M. Boivin, au nom des membres que je représente, je vous demande de cesser de dénigrer les fonctionnaires.
Brigitte Claveau, présidente régionale de la fonction publique et parapublique du Québec