Leçon virologique 101

OPINION / Comment soutenir l’économie, en temps de pandémie, tout en préservant la santé publique? Jusqu’à quel point une population très malade peut-elle assurer une économie vigoureuse? Des questions que j’endosse. On verra bien quelles réponses aura à fournir le Brésil de l’extraterrestre qui dirige ce pays. Conseil de lecture en attendant: l’ouvrage de Camus, La Peste. Un récit littéraire frappant d’actualité.

Par les temps qui courent, les gérants de tribunes, qui vocifèrent à qui mieux mieux sur les réseaux sociaux, fourmillent. S’ils eurent été à la place de Trudeau et Legault, auraient-ils imité le Brésilien Bolsonaro? Oui, à les entendre. Sur Internet se trouvent beaucoup trop de convaincus, sans évidemment aucune preuve scientifique à l’appui, pour dire qu’il y a eu des mesures trop drastiques de confinement et pas assez souples de déconfinement. Cela démontre l’incompréhension totale d’une dynamique virale planétairement répandue. Par exemple, dans les grandes surfaces, les non masqués sont largement majoritaires. Inconscience ou fière-pèterie?

Tout y passe venant de ces ignorants irresponsables pour convaincre de leur bonne analyse: théorie du complot, rien de plus qu’une grippe saisonnière, l’incompétence des preneurs de décisions, le sensationnalisme catastrophique des médias, et j’en passe.

Ce sont elles et eux qui m’exaspèrent particulièrement, parce qu’ils et elles sont tellement pressé(e)s d’aller faire rouler (fuck le masque) l’économie devenue poussive à souhait par manque de consommateurs compulsifs. Les plus réfléchis seront, eux, par la force des fonds épuisés, moins fidèles aux grands soldes post-pandémiques à venir dans les centres d’achat qui étaient fermés à double tour depuis de longues semaines.

Pourtant, un moment salutaire à la réflexion pour décider de faire des économies substantielles pour le jour où les gouvernements seront devenus incapables de leur servir de bouée de sauvetage; davantage si une deuxième vague virale nous tombe dessus.

Sans vaccin ni traitement pour combattre la COVID-19 avant longtemps, en même temps que trop d’insouciance et de relâchement, le balancier confinement-déconfinement-reconfinement risque de s’inviter dans nos vies de façon durable.

Marcel Lapointe

Jonquière