Le partage

OPINION / « Le contraire de la misère, ce n’est pas la richesse, c’est le partage », dit l’abbé Pierre. En cette période des Fêtes qui s’amorce, Loge m’entraide tient à remercier celles et ceux qui en 2018, ont posé un geste de partage en appui à notre mission, notre combat. Bien sûr, il y a eu des partages monétaires venus aider la survie de Loge m’entraide ou encore la naissance de la coopérative d’habitation La Solidarité.

Dans le premier cas, merci à vous qui avez permis de sauver Loge m’entraide d’une fermeture, ce que nous avons craint sérieusement en février 2018. Dans le deuxième cas, merci à vous qui avez participé à la 4e campagne de don envers ce projet, faisant passer de 112 000 $ à 135 000 $ l’argent amassé, et merci à vous qui contribuez actuellement à la 5e campagne via notre page Facebook ou par l’envoi d’un chèque à nos bureaux.

Bien que le partage monétaire est indispensable dans les deux situations mentionnées, d’autres formes de partage contribuent aussi à soutenir le combat difficile que nous menons depuis plus de 20 ans. Notamment, le partage de persévérance de nos militants qui luttent malgré l’adversité... Le partage de solidarité de nos 800 membres qui donnent une force à notre organisme... Le partage d’espérance de citoyens qui nous encouragent sans cesse à ne pas lâcher...

Bref, tous ces partages et bien d’autres encore, qu’ils aient été financiers ou humains, étaient des gestes purs, gratuits, désintéressés, sans attente en retour et surtout, sans jugement ni préjugés à l’égard des locataires appauvris. Ils rejoignaient ainsi l’un des sens que vient exprimer ce passage biblique : « Que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite. (Mt. 6,3) ».

Merci aux militants, bénévoles, membres, donatrices, donateurs, citoyennes, citoyens, entreprises, communautés religieuses, sans oublier Sa Sainteté le pape François ! À vous toutes et tous, ainsi qu’à vos proches, que ce temps des Fêtes vous soit joie dans le coeur et que l’année 2019 vous retourne le partage fait envers notre oeuvre en une abondante pluie d’amour et de santé !

Sonia Côté, coordonnatrice

Loge m’entraide

+

LOTO-PRÉCARITÉ

J’apprenais dernièrement que Loto-Québec aimerait se départir de lots qui n’ont pas été réclamés. On parle d’un montant global près de 5 millions $.

Mais ce qui m’a frappé, c’est le titre d’un article de journal qui en faisant mention et qui allait comme suit : « Loto-Québec a des lots à donner mais pas de gagnants pour les recevoir. »

Semble-t-il que chaque année, il y a des gagnants qui ne réclament pas leur lot, pour différentes raisons. Et Loto-Québec stipule que ces lots non réclamés sont redistribués aux joueurs sous forme de lots bonis et de tirages spéciaux.

Alors, je me dis pourquoi Loto-Québec ne distribuerait pas équitablement ces montants qui demeurent non réclamés à des organismes communautaires du Québec luttant contre la pauvreté. Semble-t-il qu’on ne peut compter que sur des événements ponctuels tels que La grande guignolée des médias pour subvenir aux besoins de ceux qui sont en situation de précarité. La pauvreté se vit à longueur d’année.

Si Loto-Québec se cherche des gagnants, je réponds : les moins nantis d’entre nous. Des Québécois et des Québécoises dans le besoin. Voilà de vrais gagnants potentiels.

Yvan Giguère

Saguenay