Le maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Le maire embourbé

OPINION / Le maire de Saguenay Jean Tremblay, maintenant rendu commentateur vedette dans une radio populaire de Québec, nous demande en pleine télévision hier soir (30 janvier) à TVA de prier pour les victimes musulmanes de l'attentat de Québec.
Il nous dit qu'il connaît ça lui, la prière, car il s'est battu pour elle jusqu'en cour suprême. Unanimement, les juges lui ont donné tort, on ne fait pas de prière à l'hôtel de ville de Saguenay, ce qui fut une victoire pour les tenants de la laïcité. Ce même maire qui demandait il n'y a pas si longtemps « c'est qui elle (Djemila Benhabib), cette étrangère dont on n'est même pas capable de prononcer le nom », qui vient se mêler de nos affaires au Québec, se mêler de politique et parler de Laïcité ? Qui soufflait sur les braises ?
Mes plus profondes sympathies aux familles des victimes et à la communauté musulmane.
Robert Boucher, Saguenay