Le citoyen poursuivi par le maire

Je ne connais M. Voyer que de nom. Je comprends qu’en tant que citoyen, il demande à Mme la mairesse de faire connaître les coûts de réparation de la section de la rue Jacques-Cartier qui, par un heureux hasard, se trouve devant l’immeuble qu’habite Mme Néron, mairesse de Saguenay.

Non seulement le citoyen Voyer a reçu une fin de non-recevoir, mais la première dame de Saguenay menace de le mettre en demeure. Drôle de réaction de la part d’une politicienne qui prône la transparence et la bonne entente.

Tout comme M. Voyer, je ne comprends pas pourquoi on s’en est tenu qu’à cette partie de la rue Jacques-Cartier alors que toute cette artère mérite une réfection complète. Si on vous permettait de consulter les études du département d’urbanisme de Saguenay, vous y apprendriez que la rue Jacques-Cartier, mis à part les boulevards, est la rue la plus fréquentée de toute la ville et sans doute de toute la région [...] en raison de [la présence] de l’hôpital régional, du cégep, du CHSLD, de l’édifice CGI, de l’école apostolique et des quartiers environnants.

Des priorités sont établies par les fonctionnaires quant à la réfection des rues en fonction de l’utilisation des artères. Nul doute que la Jacques-Cartier trône au haut de la liste. Or, on n’a réalisé qu’une mince partie des travaux sur cette voie qu’on peut qualifier de régionale en raison des institutions qui s’y dressent sur ses côtés.

Soit la machine administrative a voulu faire une fleur à Mme la mairesse ou bien les conseillers de l’arrondissement ont mis de la pression pour calmer la grogne populaire à l’égard de ce tronçon fort achalandé. Coïncidence, il se trouve en face de la maison de Mme Néron. Plus est, on en a profité pour asphalter également une rue perpendiculaire, elle aussi autour de la maison de Mme la mairesse.

Alors que des citoyens se posent des questions semble tout à fait indiqué. Ce genre de coïncidence en rend plusieurs sceptiques. Et la réponse de la mairesse n’arrange pas les choses d’autant qu’elle entend payer la poursuite contre M. Voyer avec l’argent des citoyens [NDLR Ce sont les avocats de l’Union des municipalités du Québec qui analysent le dossier]. Nous aussi on veut savoir comment se dépense l’argent des citoyens.

Richard Bandford

Saguenay

Ex-conseiller de Jean Tremblay