Musée Louis-Hémon
Musée Louis-Hémon

Le bel avenir du musée Louis-Hémon

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
OPINION / Cette lettre aux lecteurs fait suite aux propos de M. Gilbert Lévesque tenus dans Le Quotidien du 21 septembre 2020 où il qualifiait les administrateurs [du Musée Louis-Hémon] d’« infâmes […], de tordus, soucieux d’étaler leur inculture ». Ayant siégé pendant près de 18 ans au conseil d’administration du musée, je connais très bien l’ensemble du dossier, bien que je parle ici en mon nom personnel et non au nom du musée.

Tout d’abord, il faut dire que les administrateurs qui se sont succédé à la suite du départ de M. Lévesque ne sont pas des gens « infâmes, tordus et incultes ». Parmi eux on a retrouvé, et on retrouve encore, des notaires, des avocats, une juge, des gens d’affaires, une directrice de cégep, des enseignants, des députés, des fonctionnaires, etc. Ils sont des gens honnêtes et intègres. Ce qui les motive à donner de leur temps bénévolement pour la cause du Musée Louis-Hémon, c’est leur amour de la culture et, surtout, de leur coin de pays, le nord du Lac-Saint-Jean. Le but premier du projet de redéploiement est d’abord et avant tout d’assurer la survie du musée à long terme, car, disons-le, si la situation perdurait, le musée aurait dû fermer ses portes. Ce projet est appuyé par le ministère de la Culture du Québec, Patrimoine Canada, la MRC, la municipalité, l’évêché et la population de Péribonka. Grâce au projet, une autre vie sera offerte au musée... et la descendance de Louis Hémon est bien au fait du projet. Donc, Lydia Hémon ne se retournera pas dans sa tombe, comme le prétend M. Lévesque. Il faut croire que la raison, le jugement et le gros bon sens ont abandonné M. Lévesque. Le temps fait son oeuvre, les réalités régionales, sociales, budgétaires et touristiques changent, et vite. Nous ne sommes plus en 1986. La Terre tourne depuis...

Autre fausseté véhiculée par M. Lévesque : « Et reloger la collection permanente du musée, à l’intérieur d’une église dévastée de ses fidèles, non conforme, à l’évidence, aux rigueurs de préservation, relève de l’ignorance crasse. » À titre informatif, la collection sera logée dans un bâtiment flambant neuf (appelé Espace Péribonka) construit à côté de l’église, bâtiment qui respectera toutes les normes relatives à la conservation des objets muséaux. Bizarre, un homme si « cultivé » qui véhicule de fausses informations! Décidément, quand on crache en l’air...

Luc Lavoie

Ancien président du conseil d’administration du Musée Louis-Hémon