Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

La Ville ou l’arrondissement ?

Article réservé aux abonnés
OPINION / Nous avons assisté à un conseil de ville de Saguenay pour le moins désolant. Je vais toutefois m’attarder à un seul élément. À l’ordre du jour, il y avait le dossier du Programme de mise en valeur intégrée d’Hydro-Québec en raison du passage de leurs installations dans l’arrondissement de Jonquière. Le conseil d’arrondissement recommandait un projet répondant aux critères du programme.

Par Huguette Poisson, Infirmière à la retraite, Chicoutimi-Nord

La recommandation de l’arrondissement n’étant pas retenue, une proposition de consultation sur trois projets a été présentée. Au départ, seul l’arrondissement de Jonquière devait être consulté. Finalement, après un vote divisé, on a opté pour une consultation à l’échelle de la ville.

Dans le Guide de participation, on peut voir que le programme vise à mettre des mesures d’atténuation appropriées au milieu d’accueil des installations d’Hydro-Québec, en plus de prévoir des montants compensatoires aux collectivités qui les accueillent. Ici, le montant est de 588 000 $.

Le programme reconnaît comme organisme admissible l’instance municipale directement touchée par la nouvelle installation, nommément une municipalité, un arrondissement, une MRC ou une agglomération. Enfin, on invite les organismes admissibles à mettre en place des mécanismes de participation citoyenne, selon les modalités qu’ils détermineront, afin d’inciter la population à proposer des initiatives et à s’impliquer dans leur sélection.

À la lumière de ces informations, n’est-il pas légitime de penser que l’instance directement touchée est l’arrondissement de Jonquière ? Si nous sommes dans l’affirmative, n’est-il pas tout aussi légitime de penser que l’arrondissement voit à la consultation ?

Certes on n’a peut-être pas eu le temps de clarifier ces éléments, mais ce qui est inquiétant, c’est qu’on puisse apporter des modifications sans les valider.

La décision de consulter toute la ville semble aller à l’encontre du but visé par le programme qui cible spécifiquement la collectivité affectée, soit l’arrondissement.

Je ne crois pas que c’est ce que souhaite le conseil. Bref, espérons que pour conserver l’esprit de ce programme, le conseil aura le temps de corriger cette décision.

Joan Simard

Maître en administration publique

Ex-conseillère

Merci pour les sacrifices

Merci à vous, les jeunes et les moins jeunes, pour les nombreux sacrifices que l’on exige pour notre sécurité physique et notre santé, nous les personnes âgées. Je comprends que malgré votre estime pour nous, c’est contraignant, dérangeant, et que ça peut bouleverser votre confort et vos besoins. Certains en payent le prix chèrement. Ça me touche beaucoup. Je n’oublie pas également le personnel des milieux hospitaliers. Je me sens impuissante. Tout ce que je peux faire, c’est de faire mon bout en suivant les directives le mieux possible. Et de vous dire toute ma reconnaissance. Cependant, une leçon que je souhaite qui perdure, ce sont les mesures d’hygiène de base.