Des fleurs ont été déposées sur le terrain du Centre islamique culturel de Sainte-Foy.

Je ne suis pas coupable

OPINIONS / Permettez-moi de revenir sur les tristes événements du dimanche 29 janvier dernier alors qu'un acte ignoble a été commis envers des gens qui ne demandaient pas plus que de vivre selon leurs convictions religieuses, des gens normaux et bien intégrés dans leur communauté, soit travailleur d'usine, professeur, informaticien ou autres métiers honorables. La commission de ces meurtres est un acte de haine inexcusable qu'il faut dénoncer rigoureusement. Mais, je ne flagellerai pas sur la place publique pour expier ces actes inexcusables posés par un autre. Il y a aussi dans l'islam des bornés, des ignares et des terroristes en puissance. Cela aussi il faut le dénoncer, mais un pacifique fidèle de l'islam n'a pas à s'en accuser personnellement.
Il est vrai que certains animateurs de certains médias, surtout dans la région de Québec, tiennent des propos carrément xénophobes, susceptibles d'attiser les sentiments les plus primaires de certains ignares qui se nourrissent de ces propos à défaut de pouvoir se forger une opinion à la suite d'une réflexion faisant appel à l'intelligence plutôt qu'à des sentiments primaires. Les médias sociaux se chargent ensuite de véhiculer toutes ces horreurs. Toutefois, la vaste majorité des Québécois ne partage pas ces idées.
Cette situation est fortement dénoncée dans les médias sérieux, surtout à Radio-Canada et dans la presse écrite ; il faut le souligner. Mais une bonne intention ne devrait pas donner lieu à des exagérations alors qu'on laisse entendre, surtout à certaines émissions d'affaires publiques de Radio-Canada, que la majorité des Québécois serait raciste, xénophobe ou islamophobe comme on le percevait à l'émission 24/60 du 1er février dernier. Au cours de cette émission, on a même fait mention d'une supposée journée mondiale du hidjab, ce voile qui met en évidence la vision d'infériorité de la femme véhiculée dans l'islam en essayant de faire croire aux gens que c'est une question de choix pour la femme qui se veut pudique et pure. N'en mettez pas trop madame Dusseault. En 2014, vous avez employé les mêmes moyens pour torpiller la Charte de la laïcité et vous avez réussi. Et le titre d'une intervention que vous faisiez le 1er février s'intitulait « Les défis du PQ après l'attentat ». Ceci ne laisse-t-il pas sous-entendre que les positions du PQ quant à la laïcité inciteraient à la radicalisation ? Pourquoi faire cet amalgame ? Pourquoi cet acharnement envers le PQ ? J'aimerais que vous nous l'expliquiez un jour.
Le député de Louis-Hébert peut bien demander pardon personnellement. C'est son droit le plus strict et s'il est sincère, c'est tout en son honneur. Mais je refuse qu'il le fasse en mon nom. Je ne suis pas raciste ni xénophobe, mais je n'hésite pas à condamner les actes d'horreur commis par les islamistes radicaux au nom d'un Dieu qui se veut aimant, mais vengeur. Quelle contradiction !
Gabriel Dallaire
Chicoutimi
Drapeau des États-Unis
Bonne décision des États-Unis
(Réplique à M. Claude Villeneuve, concernant l'article Le réveil de l'obscurantisme, publié dans Le Quotidien du 1er février)
OPINIONS / Contrairement à vos commentaires négatifs, parce que les États-Unis ne subventionneront plus les avortements en dehors de leur pays, moi j'applaudis cette décision. Vos propos voulant que la population mondiale grandit trop vite se rapprochent dangereusement de l'eugénisme. Tout à coup, vous vous tracassez pour les pays pauvres et leurs femmes. Le corps des femmes vous préoccupe en relation avec les avortements, mais il y a aussi le corps des bébés avortés que vous oubliez. Je crois que l'avortement (surtout les avortements tardifs) est plus barbare que les guerres ; au moins en cas de guerre tu peux te défendre, mais quelle défense a un bébé à naître ?
Je vous informe que vous n'êtes pas au bout de vos peines concernant l'avortement. En effet bientôt, les États-Unis vont annuler les subventions gouvernementales au plus important avorteur des États-Unis, soit l'entreprise Planned Parenthood, qui reçoit plus de 500 millions de dollars par année pour faire des avortements. Ça aussi j'applaudis. Quant à vos propos hautains sur le Bible Belt américain, j'ai l'impression que vous méprisez les chrétiens, qui sont des citoyens à part entière comme tous les autres citoyens. Dans votre article vous citez Molière, moi je vous citerai un verset biblique : Jérémie 22 : 3 « Ainsi parle l'Éternel : pratiquez la justice et l'équité ; délivrez l'opprimé des mains de l'oppresseur ; ne maltraitez pas l'étranger, l'orphelin et la veuve ; n'usez pas de violence, et ne répandez point de sang innocent dans ce lieu. »
Jacques André Fortin
Dolbeau-Mistassini