Sonia Côté

Il y a un manque de loyers à prix modiques

OPINION / La récente action de pression envers l’administration Néron orchestrée par Sonia Côté ne m’a pas laissé indifférent. Implorant la mère Noël de lui céder le terrain contaminé qui lui a été offert en 2013, Loge m’entraide a une fois de plus marqué l’imaginaire par sa récente sortie à l’hôtel de ville de Saguenay.

Je me sens interpellé par cette démarche puisque, ayant résidé dans une habitation à loyer modique dans ma jeunesse, je suis en mesure de témoigner des bienfaits pour une famille à revenus modestes d’avoir accès à des loyers qui conviennent à son budget. 

Il y a un manque de ces types d’habitation dans certains secteurs de la ville.

La forme de coopérative préconisée par l’organisme représenté par madame Côté est aussi valable que les logements gérés par l’Office d’habitation Saguenay–Le-Fjord et je crois qu’en ignorant les demandes répétées, l’administration Néron rate une opportunité de faire un bon coup parmi tous les projets qu’elle promeut depuis le début de son mandat.

Madame la mairesse a toute la légitimité d’exercer ses prérogatives, mais il n’en demeure pas moins qu’elle doit cesser de faire la sourde oreille et accepter de rencontrer Loge m’entraide et d’entendre l’opinion de la population à ce sujet...

En sondant la population, elle serait surprise de savoir que ses concitoyens sont en faveur des demandes faites par madame Côté.

Sonia Côté n’est peut-être pas la mère des pauvres, mais elle et son organisme ont droit d’être considérés à l’hôtel de ville.

Jonathan Thibeault

Chicoutimi