Hommage à Michel Dumont

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
OPINION / Michel Dumont et moi sommes devenus amis en 1966 et le sommes restés jusqu’à sa mort, le 13 août dernier. Cinquante-quatre ans d’amitié.

Un être d’exception que Michel Dumont! Intense acteur doué d’une voix séductrice et puissante. Un talent naturel, vrai et profond. Un grand artiste.

Il fut avec Ghislain Bouchard l’âme du théâtre régional, identifié à l’époque par La Marmite de Jonquière.

C’était une troupe de théâtre amateur de qualité, risquant parfois des spectacles audacieux, comme les pièces de Friedrich Dürrenmatt, Samuel Becket ou Carlo Goldoni, mais offrant aussi, très humblement, L’Auberge des morts subites de Félix Leclerc.

La carrière montréalaise prodigieuse de Michel Dumont comme acteur et directeur artistique de la Compagnie Jean-Duceppe illustre à quel point la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean a donné au Québec un imposant et considérable lot d’artistes de grands talents.

On n’en fera pas la liste, mais la chose est bien référencée. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est beaucoup le répertoire de l’Union des artistes de Montréal...

Le rideau est tombé sur ces moments merveilleux, mais nous gardons un impérissable et touchant souvenir de nos aventures théâtrales de cette folle époque.

Merci Michel, d’avoir été avec nous pendant toutes ces belles années. Repose en paix. La pièce est terminée.

Renald Tremblay

Saguenay