GNL, un projet à notre image

L'auteur de cette lettre d'opinion est l'ancien maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Il y a 100 ans, Alcoa (qui deviendra Alcan puis Rio Tinto) annonçait vouloir transformer la région en réalisant un projet gigantesque.

Il y a plusieurs années, lorsque Ghislain Harvey, alors président de Port Saguenay, est entré dans mon bureau pour m’informer que GNL envisageait de réaliser le plus important projet industriel du Québec à Grande-Anse, j’ai pensé à la phase 2 de ce qui s’était produit il y a 100 ans. Je me suis dit que les citoyens allaient enfin être récompensés pour toutes ces années où ils avaient vu notre jeunesse nous quitter pour aller vivre ailleurs parce que notre économie ne s’était pas renouvelée.

Les exigences du ministère de l’Environnement étant parmi les plus exigeantes au monde, je me réjouissais d’autant plus que, contrairement à Alcan à ses débuts, GNL ne présente à peu près aucun risque de pollution.

J’ai lu la vie du fondateur de la ville de Dubai, une ville construite dans le désert à partir de rien et dans un délai très court, et cela m’a convaincu que tout était possible, mais aussi que nos pires ennemis étaient la peur de tout et le manque de confiance dans les talents que nous possédons. Avez-vous entendu dire que développement de Dubai était une source de pollution? Eh bien moi, je vous dis que les règles concernant l’environnement au Québec sont encore plus sévères.

Aujourd’hui, nous sommes rendus au terme de ce projet qui va propulser la région tout entière vers une prospérité jamais égalée et sans doute encourager d’autres grands projets.

La région ne deviendra pas Dubai, mais il n’y a rien qui l’empêche de devenir la région avec le meilleur niveau de vie au Canada.

C’est une période de prospérité qui se présente à nous. Nous méritons plus que des emplois au salaire minimum et nous sommes capables de grandes choses, notre passé est là pour le prouver.

Nos enfants, qui vivront plus prospères et heureux, vont se souvenir de nous comme nous nous souvenons de ceux et celles qui ont bâti notre région.