Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

GNL Québec : un projet important pour la MRC du Fjord

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
LETTRE AU PREMIER MINISTRE / À titre de préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, laquelle est située dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, je vous interpelle aujourd’hui dans le cadre du dépôt du rapport d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour le projet de GNL Québec, afin de vous rappeler toute l’importance que revêt ce projet pour notre MRC ainsi que pour le développement économique de notre région.

L’auteur de cette lettre est Gérald Savard, préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay

D’abord, je tiens à spécifier que la MRC a adopté, en 2019, une résolution en appui aux grands projets de la région, dans la mesure où ils respectent les différentes exigences gouvernementales en matière d’environnement et qu’ils favorisent le développement économique de la région.

Plusieurs avantages économiques, sociaux et environnementaux à prévoir

Les activités économiques dans la région stagnent depuis quelques années et la concrétisation de grands projets pourtant annoncés tarde à se réaliser. Toutefois, nous sommes convaincus que de grands projets, comme celui de GNL Québec, constituent des projets structurants pour un territoire comme le nôtre et amènent de nombreux emplois directs et indirects de qualité ainsi que de nombreuses redevances. Ces nouveaux emplois et redevances peuvent grandement contribuer à la revitalisation de la région par le maintien ou le retour de nos jeunes diplômés et de migrants.

La situation démographique et économique de la MRC demeure préoccupante pour plusieurs municipalités. La venue d’un grand projet à proximité pourrait contribuer à la croissance des collectivités et des activités économiques. Les municipalités de la MRC souhaitent que des travailleurs liés aux activités du complexe de liquéfaction puissent s’y établir.

GNL Québec s’engage à opérer une usine carboneutre en compensant l’ensemble de ses émissions directes de gaz à effet de serre (GES), entre autres par l’alimentation de l’usine avec l’hydroélectricité. L’utilisation de l’électricité, propre et renouvelable, contribue à la lutte contre les changements climatiques et au renforcement d’une économie plus verte et plus forte.

En matière de sécurité de la navigation, plusieurs éléments relatifs à la sécurité favorisent l’acceptation du projet :

• Le Saguenay est une voie navigable de juridiction fédérale pour le transport maritime, celui-ci jouant un rôle majeur dans le développement économique de la région en plus;

• Des installations sont déjà existantes, les activités pratiquées dans le parc marin sont encadrées dans une optique d’utilisation durable;

• Le GNL n’est ni explosif ni toxique.

Pour toutes ces considérations, la MRC du Fjord-du-Saguenay appuie le projet de GNL Québec qui prévoit construire un complexe de liquéfaction de gaz naturel à Saguenay et espère fortement que ce projet se réalise dans la région.

Espérant une recommandation favorable de votre gouvernement en vue de l’autorisation du projet et l’obtention du décret par GNL Québec, veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma considération distinguée.

Cette lettre a aussi été envoyée à Mme Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et M. Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques