Giovanni Otis, un homme de peu de mots

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
OPINION / Un homme d’exception s’est éteint.

Giovanni Otis était un homme de peu de mots, qui ne laissait personne indifférent.

D’abord, il marquera son époque par ses exploits comme bûcheron. Il aura marqué plusieurs générations sur son passage.

Mais c’est en ski de fond qu’il impressionnera tout le Québec. Malgré son âge, il maniait les skis avec habilité et efficacité. Je me souviens avoir peiné à suivre son rythme dans ses longues sorties qui duraient quelques fois plus de trois heures. Il avait cette endurance incroyable qui faisait de lui un être d’exception. Je me souviens de l’avoir vu terminer dans les premiers au prestigieux Tour du Mont-Valin en 1993. Cette année-là, il avait terminé loin devant Myriam Bédard qui venait de gagner une médaille de bronze aux Jeux olympiques d’Albertville en 1992.

Il aura passé sa vie à impressionner son entourage par sa simplicité, sa force tranquille et sa volonté de toujours se dépasser. Giovanni, tu auras été un modèle inspirant et influent pour nous tous!

Tes amis te souhaitent bonne route et bon repos! Merci de nous avoir tant appris pendant toutes ces années!

Pierre Lavoie

Grand défi Pierre Lavoie