Richard Garneau

En parlant de facteur humain

Lors de l'annonce de l'Écho-Parc de Saint-Félicien, au lieu de savourer ce triomphe, le PDG de Résolu en a plutôt profiter pour casser du sucre sur le dos des groupes écologistes. Mais j'espère que personne n'a versé de larmes à l'écoute du discours de Richard Garneau, discours aussi idéologique que celui des "activistes" comme il les appelle. Il est remarquable de voir les forestières comme les minières instrumentaliser ce vocable d'activiste au même titre que le font certains gouvernements avec celui de "terroriste".
Mais ne nous laissons pas abuser par ces beaux discours pour la défense du facteur humain. Soyez assuré que le facteur humain véritablement visé par ce «fils du royaume» (comme aime le répéter un certain chroniqueur) est le groupe d'actionnaires de PFR. Demandez aux syndicats de quelle façon a été traité le «facteur humain» dans les différentes usines de PFR pendant la crise du bois d'oeuvre et comment on leur a imposé la sous-traitance. Enfin, si le passé est garant de l'avenir, souvenez-vous que cette compagnie est la digne héritière des Abitibi-Price et Abitibi-Bowater de ce monde et qu'elle a dû changer de nom tant sa réputation financière et écologique avait été entachée par des abus de toutes sortes.
Gaétan Lepage
Chicoutimi