Il faudra dorénavant débourser 29,84 $ pour se procurer un permis de pêche. La majoration de 6 $ (42 pour cent) ne réjouit personne mais au moins, le gouvernement Couillard n'a pas tardé à tenir sa promesse de réembaucher les 16 agents de protection de la faune délestés l'an dernier lors de compressions.

Des taxes déguisées

Dans le Progrès-Dimanche du 5 avril dernier, le sujet de la chronique de Roger Blackburn sur la chasse et la pêche était pleinement justifié. Cette activité, ou ce loisir qu'est la pêche et la chasse est passablement coûteuse.
C'est vrai que la coupe est pleine! La chasse à l'orignal coûtera 13$ de plus, la pêche 9$ de plus; la chasse au petit gibier 4,63$ d'augmentation... Je me demande comment intéresser les jeunes à cette activité! Je suis d'accord avec le cours obligatoire pour le maniement des armes à feu, l'enregistrement des armes, le cours de conducteur d'embarcation nautique, même pour ceux ayant un petit moteur électrique. (Mais) tout ça coûte de l'argent. Comme l'achat d'une carabine, d'une bonne voiture ou d'un camion, d'un VTT: les chemins forestiers ne sont pas toujours faciles d'accès. (Sans compter) l'essence, la canne à pêche, les articles de pêche, les droits de passage sur les zecs. C'est vrai! Tout coûte cher, et pas seulement pour la chasse et la pêche. Seulement, en rajouter toujours, ça va sûrement engendrer des problèmes, avec le manque d'agents de la faune. On risque de se retrouver en forêt avec des gens sans permis, le braconnage va augmenter... Peut-être un jour la disparition des zecs pour en revenir aux clubs privés? Les Québécois sont à bout! Encore des taxes déguisées pour baisser la dette sur le dos des pêcheurs, chasseurs. Continuez comme ça il ne me restera qu'à prendre ma retraite, ma rente et ma sécurité de vieillesse! Avec des bons pour mon épicerie, mon essence, pour me vêtir etc. Après le petit vieux fait de la chaise berçante...
Alain Duchesne
Chicoutimi (Secteur Nord)