Des inconvénients

Dans le conflit qui perdure chez des concessionnaires automobiles de la région, on entend jamais parler des inconvénients que cette situation cause aux clients. On nous réfère à des garages indépendants, qui eux, nous retournent aux concessionnaires pour avoir un bon de travail...
Et on doit retourner chez l'indépendant pour un rendez-vous. On nous promène de l'un à l'autre, on se sent comme une balle de ping-pong. Lorsque l'on se présente à un département des pièces, le responsable se cache pratiquement derrière son écran pour éviter de nous répondre car le téléphone sonne sans arrêt! Pour en rajouter, on nous fait parvenir de la publicité en nous offrant des rabais alléchants. Mais lorsqu'il arrive un trouble, débrouillez-vous... Je parle en connaissance de cause car j'ai un problème avec mon camion et personne ne peut le trouver. Pourtant lors d'une vente on nous fait des courbettes et tout est beau! J'ai fait deux plaintes à la compagnie mère mais c'est comme parler dans le vide. Et qu'en est-il de la concurrence pour les taux horaires? Mon garage indépendant est rendu à 86$ de l'heure...
Je n'ai aucun mécanicien dans ma famille et personne de mon entourage n'est touché par ce lock-out. Je suis tout simplement découragé de voir comment mon concessionnaire automobile traite sa clientèle et je ne dois pas être le seul.
Michel Gauthier
Chicoutimi