Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Des actions qui en disent long sur l’homme

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
LETTRE OUVERTE / Un amoureux de musique, un monument pour la culture de notre région, c’est ce qu’était Robert Hakim. Un homme qui a cru en moi, en nous, alors qu’on était encore que de jeunes entrepreneurs visionnaires.

Par Robi Guha, vice-président de Réservatech, président de Solutions TLM

Ma première rencontre avec Robert s’est déroulée en 2005 lorsqu’il prend en charge le Théâtre du Saguenay.

À l’époque, nous avions mis sur pied une jeune entreprise de billetterie. Nous avions déjà une collaboration avec le Théâtre. Robert, c’était un grand négociateur, mais aussi un client des plus fidèles et investis. Il a fait le choix de nous aider à évoluer et même à protéger notre entreprise en favorisant l’achat local à son maximum. Il nous a guidés à travers un écosystème très politisé où les risques sont nombreux. Il a su nous pointer les vrais alliés. Robert a même été le déclencheur de notre séparation avec un partenaire du temps pour protéger l’entreprise.

En 2010, tout va basculer. Même à travers la pression et les embûches, il a toujours su croire en nous. Il a été un ardent défenseur de notre organisation. Il a toujours choisi de trouver les solutions pour que nous puissions travailler ensemble. En plus, avec son appui, nous avons été en mesure d’élargir notre réseau à Québec et Montréal dans le domaine de l’événementiel.

Il n’y avait pas plus fonceur sur terre que Robert. Il s’agit là d’une belle leçon à tirer de lui. Imaginez-vous organiser un festival en quelques jours en combattant la maladie. C’est ce qu’il a fait, l’été dernier, dès qu’il a su que les règles sanitaires allaient s’assouplir et permettre la tenue d’événements. Rien ne l’arrêtait, absolument rien !

Vous connaissez la théorie de l’effet papillon ? L’appui de Robert a contribué à ce que notre petite billetterie, aujourd’hui grande et connue sous le nom de Réservatech, soit encore là aujourd’hui et présente partout en province. Ce faisant, cela a aussi contribué activement à financer la croissance de TLM. Le simple fait de croire dans les gens, c’est leur donner des ailes. C’est ce que Robert a fait avec nous. Aujourd’hui, TLM et Réservatech comptent plus de 60 employés, dont le fier siège social est encore et toujours au Saguenay.

Oui, merci pour la culture, merci pour ta résilience et merci d’être un bâtisseur économique de Saguenay par la quantité phénoménale de billets vendus (croyez-moi, vous en seriez surpris !), de touristes attirés et pour ton appui indéfectible aux entrepreneurs régionaux, comme moi.

Aujourd’hui, j’ai choisi de prendre la parole parce que la culture, c’est tellement fragile et encore plus en temps de pandémie. Nous nous ferons un devoir de faire vivre le legs de Robert et j’invite nos entrepreneurs, nos élus et nos citoyens à appuyer par des gestes concrets les projets et entrepreneurs qui prendront la relève de Robert. Nous lui devons bien ça !

Merci de ta confiance et bon voyage, Robert !